/news/politics
Navigation

«Aucun commentaire»

SRB : Labeaume refuse de se mouiller sur un référendum

Régis Labeaume
PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement au maire de Lévis, Régis Labeaume refuse catégoriquement de se mouiller sur la possibilité d’un référendum sur le Service rapide par bus (SRB).

Interrogé pour la deuxième journée consécutive sur cet enjeu, en raison de la sortie de son homologue lévisien, le maire de Québec a esquivé toutes les questions jeudi matin. «Je vais vous décevoir (...) Moi, je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus puis n’insistez pas. Je n’ai vraiment aucun commentaire à faire», a-t-il déclaré.

Malgré l’insistance des journalistes, le maire s’en est tenu à une seule ligne. Envisagez-vous un jour une certaine forme de consultation, lui a-t-on demandé ? «Je n’ai pas de commentaires à faire», a-t-il répété.

La veille, Gilles Lehouillier avait ouvert la porte pour la toute première fois à un référendum sur le projet de 1,1 G $, convaincu de la réponse positive des citoyens si le projet leur est «bien expliqué». Le maire de Lévis avait encore une fois insisté sur l’importance de faire de la pédagogie auprès des résidents de Québec et Lévis qui ne sont pas suffisamment informés à ses yeux.

«Une fois qu’on aura bien présenté le projet à la population, ça ne me gênerait pas demain matin de faire un référendum parce que je suis convaincu qu’il y aura un appui massif au projet du SRB», avait-il déclaré lors d’une mêlée de presse.