/finance
Navigation

Économie québécoise: les perspectives s’améliorent, selon le Conference Board

Businessman récession décroissance crise économie
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les perspectives économiques s'améliorent pour le Québec, selon le Conference Board qui prévoit que le Produit intérieur brut (PIB) réel devrait croître de 1,4 % cette année et de 1,9 %, en moyenne, en 2017 et 2018.

«L'économie du Québec prend de l'ampleur, le marché de l'emploi se porte relativement bien et les consommateurs ont tenu les détaillants occupés. On s'attend à ce que le taux de croissance de la province atteigne un niveau non égalé depuis la fin de la récession de 2008-2009», a déclaré Marie-Christine Bernard, directrice associée, Prévisions provinciales.

«Toutefois, précise-t-elle, les investissements des entreprises et les exportations sont une source de déception, car ils n'ont pas connu l'accélération anticipée.»

En ce qui concerne l'emploi, il devrait augmenter à un rythme modéré, stimulé essentiellement par la création d'emplois dans le secteur des soins de santé, un secteur appelé à composer avec une population vieillissante.

«Les gains d'emplois aideront à réduire le chômage, mais ce recul du taux de chômage dans la province sera en bonne partie attribuable à un ralentissement de la croissance de la population active dû au nombre croissant de départs à la retraite», explique-t-on.

Les exportations québécoises devraient s'améliorer à mesure que la hausse de la production de métaux et de minéraux non métalliques et l'industrie aérospatiale contribueront à renforcer les perspectives, selon le Conference Board du Canada.

L’organisme anticipe que les investissements des entreprises feront un bond significatif en 2017 grâce à une augmentation des dépenses de matériel et d’outillage, cette accélération ne devrait être que de courte durée, car «certains grands projets proposés n'ont pas les conditions pour aller de l'avant».

On s'attend à ce que les investissements des entreprises reculent légèrement en 2018.

Le revenu des ménages devrait augmenter à un rythme soutenu l'an prochain, favorisant ainsi une hausse des dépenses pour les biens et les services.

Cependant, en 2018, la croissance de la consommation progressera plus lentement.

Toutes les provinces, sauf Terre-Neuve-et-Labrador, devraient voir leur économie croître l'an prochain.