/news/provincial
Navigation

Un système de péage hybride au Centre Vidéotron

ExpoCité
© Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Même avec son système de stationnement automatisé à 2,5 millions $, la Ville pourrait continuer de payer pour des caissiers aux guérites d’ExpoCité lors de gros événements au Centre Vidéotron.

Après une semaine où il a été beaucoup question du système de bornes automatisées de 2,5 millions $ sur le site d’ExpoCité, le maire Régis Labeaume a sorti un lapin de son chapeau. En impromptu de presse vendredi, il a affirmé qu’ExpoCité pourrait conserver les caissiers aux guérites pour les événements de grande envergure.

«Quand il y a 18 000 à 20 000 personnes dans l’amphithéâtre, le monde veut sortir vite. On a besoin d’un système. On a le système qui va fonctionner. Là, on se dit: “Ça vaut-tu la peine d’utiliser le système quand il y a 18 000 à 20 000 personnes?” Peut-être qu’à 18 000 à 20 000 personnes, on est mieux comme on fait là. Les personnes dans les petites cabanes, ça paie vite et ça sort vite.»

L’expérience client en premier

M. Labeaume a laissé entendre que la Ville ne voulait pas «s’acharner» avec un système qui risquerait de ralentir la sortie du stationnement. «Ça marche ailleurs, mais ici le monde veut sortir vite.»

Plus tard, il a précisé sa pensée, affirmant que la Ville se doterait d’un système hybride pour que le service à la clientèle soit le meilleur possible. Ceux qui sont moins à l’aise avec la technologie pourraient payer comptant et ceux qui maîtrisent bien le nouveau système pourraient l’utiliser.

Lorsque questionné sur la possibilité d’utiliser l’application Copilote, qui est très efficace pour les automobilistes qui veulent payer leur stationnement sur rue et hors rue sur leur téléphone intelligent, le maire a tranché: «On ne fera pas ça».

« Gaspillage »

Jeudi, l’opposition à l’hôtel de ville dénonçait le «gaspillage» de fonds publics pour le système de bornes automatisées qui devait être mis en service au moment de l’ouverture de l’amphithéâtre à l’automne 2015 et qui n’est toujours pas en fonction.

Au début de la semaine, le maire avait indiqué qu’il ne serait installé finalement qu’au moment de l’inauguration du Grand Marché, en 2018, soit trois ans plus tard que prévu.

Vendredi, la chef de l’opposition, Anne Guérette, en a ajouté une couche. «On apprend que le système automatisé serait mis de côté pour les grands événements. Si l’amphithéâtre n’est pas fait pour des grands événements, je me demande il est fait pour quoi? Autrement dit, ça va être mis de côté la majorité du temps.

«On a acheté un système pour des stationnements qui ne fonctionne tout simplement pas. C’est scandaleux!»

— Avec la collaboration de Jean-Luc Lavallée et de Pierre Couture