/finance/news
Navigation

Selon une étude: les Québécois font moins de dons de charité

Coup d'oeil sur cet article

La proportion des contribuables québécois qui font des dons de charité est en baisse, et cela s’inscrit dans une tendance générale au Canada.

De 2004 à 2014, le pourcentage de contribuables canadiens ayant fait des dons de charité a diminué dans toutes les provinces et territoires.

Les Québécois qui ont rempli une déclaration fiscale en 2014 ont fait des dons de charité d’une valeur moyenne de 726 dollars, ce qui représentait 0,27 % de leurs revenus totaux pour cette année fiscale, selon une étude de l’Institut Fraser.

Au 9e rang

La proportion de ses contribuables (19,8 %) ayant inscrit au moins un don de charité sur leur déclaration fiscale en 2014 confère au Québec le neuvième rang d’un classement comparant les 13 provinces et territoires canadiens.

En ce qui concerne le pourcentage des revenus dévolus aux dons de charité, le Québec arrivait au onzième rang.

Lorsque la valeur moyenne annuelle des dons de charité est prise en compte, le Québec occupe la dernière place, indique un tableau statistique de l’étude intitulée Generosity in Canada and United States, The 2016 Generosity Index.

C’est au Manitoba (24,8 %) qu’a été observée la plus forte proportion de contribuables ayant fait un don de charité.

La donation moyenne la plus importante en 2014 a été enregistrée en Alberta avec 2443 dollars.

Les Américains plus généreux

Au terme de l’analyse des plus récentes données disponibles, celles de 2014, le document de l’Institut Fraser affirme que la tendance générale au Canada ces dernières années montre une baisse du pourcentage de contribuables qui font des dons de charité ainsi qu’une diminution de la part de leurs revenus réservée à ces dons.

Dans sa comparaison avec les États-Unis, l’étude souligne que les contribuables américains font des dons de charité dans une plus grande proportion qu’au Canada et qu’ils y consacrent un plus grand pourcentage de leurs revenus.

En 2014, 25,5 % des contribuables américains ont réclamé des dons de charité représentant en moyenne 1,42 % de leurs revenus.

La même année, 21,3 % des contribuables canadiens ont posé un geste similaire, y consacrant 0,56 % de leurs revenus, le plus bas pourcentage enregistré en dix ans.