/news/health
Navigation

À 84 ans, il enseigne toujours le ski

L’athlète continue de transmettre sa passion aux jeunes même après six décennies passées sur les pentes

À 84 ans, il enseigne toujours le ski
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

MORIN-HEIGHTS | Le plus vieux moniteur de ski du Canada transmet sa passion aux jeunes depuis 60 ans et il n’a pas l’intention de s’arrêter bientôt.

Ross Cole, 84 ans, dévale les pistes de ski depuis 80 ans, alors qu’il avait chaussé sa première paire de skis en bois au mont Royal. Il est moniteur de ski depuis 60 ans.

L’homme souhaite garder la forme pour partir skier cet hiver dans les Alpes.

«Ce sont les plus belles montagnes du monde», affirme sans hésitation l’octogénaire, qui a skié partout au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Depuis le début des années 1950, il a été successivement moniteur sur les pentes, instructeur, propriétaire-fondateur de plusieurs écoles et boutiques de ski, puis organisateur de voyages internationaux pour les amateurs d’expériences hors normes.

passion contagieuse

Sa passion est née sur les pentes du mont Royal en 1937, alors qu’il était chaussé de skis en bois.

L’enfant de 5 ans était alors bien loin de se douter qu’il organiserait sa vie autour de ce sport d’hiver. C’est pourtant ce qu’il a réussi à réaliser en parallèle avec son métier d’ingénieur.

«Mon patron m’a suggéré de prendre mes vacances en hiver. Et il m’a donné quatre semaines en commençant. J’ai eu l’idée de créer ma première école de ski. Puis, comme c’est un travail de fin de semaine, je me suis organisé en conséquence», raconte l’homme, qui enseigne depuis 25 ans à Ski Morin-Heights.

Sa passion l’a amené à participer à la formation de l’Association canadienne des moniteurs de ski, puis à créer deux écoles de formation, dont une à Mont-Tremblant.

C’est à cet endroit que Ross Cole a allumé la flamme de l’athlète Julien Cousineau, membre de l’équipe canadienne de ski alpin qui a terminé au huitième rang du slalom masculin aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, en 2010.

Ross Cole avait auparavant formé son père, Alain Cousineau, également membre de l’équipe canadienne de ski alpin dans les années 1970.

Apprendre la base

Contrairement aux années 1950, où il était difficile d’apprendre ce sport, l’instructeur estime qu’un débutant peut maintenant apprendre à skier de manière sécuritaire en une heure. Les équipements ont tellement évolué qu’ils facilitent l’apprentissage. Il est d’avis que les amateurs de planche à neige devraient commencer par des leçons de ski.

«Apprendre à skier permet de sentir la neige et la pente. Le savoir en commençant, ça développe des réflexes. Je dis souvent aux jeunes: “N’écoutez pas vos chums et suivez une formation, ça vous évitera des blessures”».