/news/health
Navigation

Eau potentiellement contaminée à Lac-Beauport: les résultats des tests d’ici Noël

Le directeur général de la Commission scolaire des Premières Seigneuries, Serge Pelletier, a fait le point sur la situation en compagnie notamment de la mairesse de Lac Beauport, Louise Brunet, et de la député libérale Véronyque Tremblay.
Photo Henri Ouellette Vézina Le directeur général de la Commission scolaire des Premières Seigneuries, Serge Pelletier, a fait le point sur la situation en compagnie notamment de la mairesse de Lac Beauport, Louise Brunet, et de la député libérale Véronyque Tremblay.

Coup d'oeil sur cet article

Les 120 citoyens de Lac-Beauport dont l’eau a potentiellement été contaminée par un refoulement d’égout de la nouvelle école Montagnac devraient avoir les résultats des tests d’ici Noël.

Les résidents ont appris la semaine dernière qu’une erreur dans un raccordement de tuyaux d'une école pourrait avoir contaminé depuis quatre mois leurs puits artésiens. Ils doivent depuis faire bouillir leur eau.

Lundi, la Commission scolaire des Premières-Seigneuries a indiqué en point de presse qu’un avis gouvernemental de non-conformité lui serait émis. Celui-ci demande formellement de retirer le lit d’infiltration contaminé, mais aussi de déterminer l’ampleur et l’impact de la dite contamination. De nombreux tests suivront dans les prochaines semaines en ce sens.

Dans les prochaines heures, la Commission scolaire entrera en contact avec quelques firmes spécialisées, qui prendront en charge les tests d’échantillonnage et d’analyse globale. « Idéalement, on voudrait que ce soit fait avant les fêtes de Noël», a indiqué le directeur général de la Commission scolaire des Premières Seigneuries, Serge Pelletier.

« On va collaborer avec la municipalités pour rejoindre rapidement les propriétaires, pour s’assurer que tous ces tests se réaliseront dans les prochains jours.»

Les pompiers de la région ont distribué de l’eau potable au courant de la fin de semaine pour venir en aide aux familles, selon la mairesse de Lac-Beauport, Louise Brunet.

Des mesures concrètes

De nombreuses procédures ont déjà été entamées depuis la semaine dernière pour prévenir des contaminations ultérieures. Certaines de ces mesures sont déjà en préparation, dont le rénovation complète des canalisations. « On va complètement enlever le lit d’infiltration tel qu’on le connait, et on va en rebâtir un nouveau dans les prochaines semaines, a noté M. Pelletier.

Vendredi dernier, le ministère de l’Environnement a procédé à une inspection complète des installations. Les équipes en place ont également pris deux échantillons au robinet dans des résidences privées, à des fins de contrôle. « Les deux résultats sont négatifs, donc il n’y a pas eu de contamination fécale dans ces deux résidences », indique Mme Brunet.