/news/politics
Navigation

La Ville de Québec éliminera 30 postes de cadre d'ici 2021 pour économiser près de 22 millions de dollars

La Ville de Québec éliminera 30 postes de cadre d'ici 2021 pour économiser près de 22 millions de dollars
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec fait du ménage dans ses directions, remercie deux cadres, coupe neuf postes en 2017 et redistribue les responsabilités aux arrondissements pour faire des économies de 21,5 millions $ sur cinq ans.

Le maire Régis Labeaume a parlé lundi de «la plus importante réorganisation» depuis qu’il est en poste. Celle-ci est maintenant possible grâce à l’adoption de la loi sur le statut de capitale nationale qui donne à l’administration «la souplesse» de réaménager le travail au sein des arrondissements, a-t-il soutenu.

On avait laissé entendre lors de la présentation du budget que les économies permises par cette nouvelle loi s’élèveraient à quelque 20 millions $. Lundi, on a précisé comment on y parviendra.

Direction abolie

La Ville abolit la direction générale adjointe de l’animation culturelle, sociale et touristique et redistribue ses tâches aux autres directions. On prévoit en abolir une autre dans les prochains mois.

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge se verra confier deux importants services de proximité : le déneigement et la collecte des matières résiduelles. On avait plutôt annoncé que cette dernière responsabilité échoirait à la Haute-Saint-Charles. C’est que la directrice de la Haute-Saint-Charles, Isabelle Dubois, s’en va à Sainte-Foy, a expliqué le maire. Son administration veut avoir la possibilité de confier les responsabilités aux individus les plus compétents, où qu’ils soient sur le territoire. «On veut être une Ville véloce», a-t-il martelé.

Deux cadres remerciés

Deux cadres perdront leur emploi en 2017. «On a mis fin aux contrats», a exposé le maire. «Ces personnes n’avaient plus de sécurité d’emploi depuis qu’on avait appliqué des changements. Ça nous a permis la semaine dernière de poser ces gestes-là.» Neuf autres postes seront coupés après le départ à la retraite de leur titulaire.

Pour les années 2019 à 2021, on coupera 19 postes supplémentaires, tous par attrition. Les économies de 21,5 millions $ sur cinq ans seront atteintes surtout par la baisse de la masse salariale, mais aussi par les gains en efficience.

La Ville de Québec éliminera 30 postes de cadre d'ici 2021 pour économiser près de 22 millions de dollars
Photo Simon Clark

Guérette sceptique

Pour la chef de l'opposition, Anne Guérette, il est déplorable que le maire annonce une telle réorganisation «à la dernière minute», au terme de deux semaines d'étude du budget et du programme triennal d'immobilisations. Elle doute de l'efficacité de ce rebrassage.

«Ça fait plusieurs réorganisations qu'il nous annonce. À chaque fois, il nous annonce des économies extraordinaires et une amélioration de services, c'est pas nécessairement ce qu'on a vécu dans la réalité. (...) Notre souhait, c'est que cette réorganisation fonctionne enfin.»