/finance/business
Navigation

Le nom des cépages sera inscrit sur les bouteilles de vin dès le 30 décembre

Le nom des cépages sera inscrit sur les bouteilles de vin dès le 30 décembre
Photo d'archives Annie T. Roussel

Coup d'oeil sur cet article

Il sera désormais possible de connaître les cépages des vins vendus en épicerie et en dépanneur dès le 30 décembre, une petite victoire pour les embouteilleurs.

«Ça fait des années qu’on demande ça. Finalement, avec la loi 88, on va être en mesure de le faire. C’est vraiment une bonne nouvelle», se réjouit Sébastien Nadeau, secrétaire général de l’association des négociants embouteilleurs de vin (ANEV).

Bien qu’il sera permis d’afficher les cépages avec l’entrée en vigueur de la loi 88, M. Nadeau croit que leur apparition se fera graduellement.

«C’est certain qu’il va y avoir de l’adaptation à faire. Actuellement, il y a déjà des bouteilles sur le marché qui sont dans les inventaires et qui ont des étiquettes sans les cépages affichés. C’est sûr que ça va se faire de façon progressive au cours des prochains mois.»

L’entrée en vigueur de la loi 88 sur le développement de l’industrie des boissons alcooliques artisanales ne fait toutefois pas que des heureux.

Le président de Julia Wine entend poursuivre le gouvernement puisqu’il considère qu'il a «passé en douce un règlement» qui limite l’affichage des appellations, soit la région de production des vins.

Pour sa part, l’association des négociants embouteilleurs de vin croit que la permission d’inscrire les appellations aurait été «pertinente» et aurait permis plus de «transparence», mais qu’il s’agit «d’un pas dans la bonne direction».

«Le but premier de la loi 88 était avant tout de donner un coup de main aux produits alcooliques artisanaux, soit les produits du Québec. Le côté plus restrictif c’est que les appellations n’auront pas le droit d’être affichées, ce qui fait en sorte que certains cépages ne pourront pas être affichés», indique M. Nadeau.

Ce dernier compte poursuivre les pourparlers avec le gouvernement pour continuer à progresser «dans la bonne voie».

Par ailleurs, le ministre des Finances, Carlos J. Leitão, ainsi que le Whip en chef du gouvernement, Stéphane Billette, ont souligné l’entrée en vigueur de la loi ce mardi lors d’une prise d’images en Montérégie.