/news/provincial
Navigation

L’ouverture des patinoires à Québec va bon train

La patinoire de l'école Saint-Michel à Québec.
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE La patinoire de l'école Saint-Michel à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

La grande majorité des patinoires de Québec sont maintenant ouvertes au grand public. Des conditions météorologiques très froides ont permis à la Ville de rendre plusieurs de ses surfaces glacées disponibles tout juste avant Noël.

Annuellement, les cols bleus espèrent que les conditions soient clémentes et surtout froides afin d’offrir un espace aux hockeyeurs et patineurs avant le 25 décembre. «D’ouvrir à cette période ne représente que la normale pour nous, a admis la conseillère en communications de la Ville de Québec, Stéphanie Gaudreau, en entrevue téléphonique. On travaille fort, mais on est malheureusement dépendants de Dame-Nature.»

Samedi dernier, plusieurs patinoires municipales étaient déjà en opération, au grand bonheur de l'administration Labeaume. «Pour nous, c’est sûr que c’est tellement plaisant d’y arriver pour le temps des fêtes, de renchérir Mme Gaudreau. C’est notre grosse période de l’année.»

Les quelques patinoires exclues ne demanderaient qu’une question de temps avant d’être disponibles à temps pour les Fêtes. De son côté, le populaire Centre de glisses de la rue Myrand ouvrira ses portes vendredi dès 16h30.

La patinoire de l'école Saint-Michel à Québec.
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE

Conditions réunies

Pour que les aires de glace soient praticables et sécuritaires, trois conditions demeurent essentielles selon la conseillère. «On parle d’abord d’une température extérieure qui doit être de -15 °C et moins», a-t-elle indiqué, soulignant que ce genre de météo semble demeurer stable récemment, ce qui permet à la Ville d’être efficace.

Chaque jour ou presque, le sol doit demeurer gelé ou bien enneigé. Les températures des journées suivant l’arrosage doivent pour leur part se situer sous le point de congélation, sans trop d’ensoleillement ni de pluie idéalement. «Si, par exemple, il fait à peine -2 °C, mais qu’il fait gros soleil, ça fait fondre la patinoire quand même», a rappelé Stéphanie Gaudreau.

Les prochaines et dernières ouvertures officielles de patinoires devraient suivre dans les prochains jours. Comme aucune montée flagrante de température n’a été enregistrée dans les derniers temps et que le froid est toujours prévu, ce bon rythme d’opération est en voie de continuer, a assuré la porte-parole.

Même son de cloche à Lévis

La grande majorité des patinoires extérieures ont également été rendues accessibles dans la ville de Lévis à la date prévue, samedi dernier. Comme à Québec, les employés de soutien lévisiens auront bénéficié des températures froides dans l’entretien des différentes installations.

«On avait connu beaucoup de pluie dans les dernières années et on ne pouvait ouvrir qu’à la première ou à la deuxième semaine de janvier, a noté le conseiller en communications de Lévis, Étienne Morissette. On est très content d’offrir ça rapidement cette année.» L’ouverture des patinoires gérées par des corporations privées suivront dans les prochains jours.

Comme prévu, le Centre de plein-air de Lévis lancera sa programmation hivernale le 26 décembre prochain. Tous ses services en sports de glisse, ski alpin et planche à neige pourront dès lors être pratiqués au quotidien.