/news/provincial
Navigation

La ville de Québec en mode magasinage

La ville de Québec en mode magasinage
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Les commerçants de Québec ont encaissé une bonne partie de leur chiffre d’affaires annuel vendredi en attendant la folie des soldes d’Après-Noël qui débute lundi.

Dans le secteur Lebourgneuf, les détaillants étaient nombreux à prévoir cette période achalandée de l’année. Certains secteurs en sont d’ailleurs plus dépendants que d’autres, selon le directeur général des Galeries de la Capitale, Stéphan Landry.

« En bijouterie, par exemple, les mois de novembre et de décembre représentent de 35 à 40% de toutes les ventes, a-t-il indiqué. Même chose du côté de l’électronique ou des boutiques de cadeaux, c’est merveilleux pour eux d’avoir des journées aussi efficaces. »

Vers les soldes d’après-Noël

Les grands commerces de la région sont déjà prêts à faire face à la vague annuelle des soldes d’après-Noël dès le 26 décembre. « Nos spéciaux sont déjà en place et la marchandise déjà étiquetée, il ne faut pas attendre pour acheter », a noté Carole Lirette, gérante du Sportium sur la rue Bouvier.

De son côté, le propriétaire de la Maison Adam, José Adam, estime que les citoyens de la Ville de Québec entretiendront un goût de plus en plus développé pour les produits haute gamme, spécifiquement pendant ces périodes de soldes. « Chez nous, il y a cette orientation sur les produits de luxe, a-t-il exprimé. Ailleurs, les consommateurs de la ville sont de plus en plus sensibles à aller vers un produit de qualité. Je remarque ce changement qui grandit à chaque année. »

Produits populaires

Véritable champion du magasinage du temps des fêtes, l’électronique demeure encore une fois en tête de liste en termes de dépenses cette année. Les achats d’après Noël risquent fortement de se concentrer sur certains produits spécifiques, selon José Adam. « Les écouteurs Bluetooth ou sans-fil auront des rabais intéressants, tout comme les téléviseurs 4K à technologie OLED, les systèmes de sons et les produits Samsung ou Panasonic. »

L’offre est toute autre chez Sportium, pour qui les sous-vêtements , les manteaux et les accessoires de hockey demeurent indétrônables. Mme Lirette suggère d’ailleurs de ne pas trop attendre pour acheter au meilleur coût. « On voit souvent des gens venir essayer les pièces avant Noël et repartir pour attendre le Boxing Day, a-t-elle expliqué. Mais ce n’est pas nécessaire, c’est déjà au bon prix, on ne risque que de perdre le produit souhaité. »

Même son de cloche aux Galeries de la Capitale, où les cartes-cadeaux sont très populaires. Le directeur général souligne que les ventes à ce niveau sont carrément exponentielles.