/slsj
Navigation

Les dessous de la Maison du père Noël

À Girardville, la Maison du père Noël accueille chaque année des milliers de visiteurs.
Photo d’archives À Girardville, la Maison du père Noël accueille chaque année des milliers de visiteurs.

Coup d'oeil sur cet article

Des milliers de décorations illuminées, une dizaine de maisons de lutins et des centaines de biscuits de mère Noël font rêver petits et grands à la Maison du père Noël à Girardville depuis plusieurs années. Derrière tant d’émerveille­ment se cachent toutefois des heures et des heures de dur labeur.

Il y a 22 ans s’amorçait une aventure qui allait permettre à tous de vivre la féérie de Noël sous son plus beau jour. À Girardville, la Maison du père Noël est si connue qu’elle accueille chaque année près de 8000 personnes.

Ouverte près de 30 jours par an, la célèbre maison festive exige toutefois des travaux qui commencent des mois avant la tombée de la première neige.

«On commence toujours les travaux en septembre. Les gens pensent qu’en novembre on tourne une switch et que tout s’illumine et redevient beau, mais il y a beaucoup de travail à faire pour préparer la Maison à la période des Fêtes», explique le copropriétaire et maire de Girardville, Michel Perreault.

En effet, plusieurs travaux sont nécessaires chaque année pour améliorer les installations en place, sans oublier l’énorme quantité de globes de Noël à remplacer.

«On change nos ampoules pour des DEL, pour une meilleure économie d’énergie, mentionne M. Perreault. Cette année, on a dû renouveler près de 2000 ampoules, ce qui représente environ 5000 $ seulement pour les lumières.»

Une activité pour tous

Les travaux de cette année auront nécessité environ 1000 heures de travail, sans compter le bénévolat des propriétaires. Les travaux auront créé jusqu’à trois emplois, tandis que la période d’achalandage offre la chance à neuf personnes de la petite municipalité de recevoir un salaire pendant le temps des Fêtes.

Les familles sont nombreuses à visiter la Maison du père Noël pendant le temps des Fêtes. Alors qu’on croit qu’il s’agit d’une activité pour les enfants, les adultes s’y amusent tout autant.

«Les gens sont surpris quand ils apprennent que deux fois plus d’adultes que d’enfants nous rendent visite. On sait que Noël va émerveiller les enfants, mais il n’est pas rare de voir des personnes âgées pleurer parce que ça fait remonter des souvenirs. Ça, ça vient vraiment nous chercher», témoigne le copropriétaire.

En plus des activités déjà offertes, la Maison du père Noël a ouvert ses portes après les heures d’ouverture à la chanteuse originaire de la municipalité Guylaine Tanguay. La chanteuse y a donné quelques représentations à un public d’environ 50 personnes par soir.

«C’est un cadeau que Guylaine souhaitait faire aux gens d’ici et nous, ça nous a permis de faire un test pour voir s’il n’y a pas un côté artistique à développer, comme un théâtre de Noël ou autre», conclut Michel Perreault.