/news/society
Navigation

Un nouveau cœur pour Liam

Le poupon de neuf mois se porte maintenant à merveille et a passé un premier Noël à la maison

MIRACULÉS
Photo courtoisie, Jessica Sarrazin À neuf mois, Liam Joly a déjà six mois d’hospitalisation à son actif. Noël à la maison sera spécial cette année.

Coup d'oeil sur cet article

La famille du petit Liam a passé un premier Noël bien spécial cette année, alors que le poupon de neuf mois a récemment reçu un cœur tout neuf. Un «miracle» qui comble ses parents.

«On pensait être à l’hôpital à Noël, avoue la mère, Jessica Sarrazin. On l’apprécie, ça, c’est sûr.»

«C’est un garçon joyeux, il est toujours de bonne humeur», ajoute-t-elle.

Né le 28 mars 2016, Liam en a déjà fait voir de toutes les couleurs à ses parents. Même si l’accouchement s’était bien déroulé, la vie de cette famille a été chamboulée le 20 avril dernier.

Greffe nécessaire

«Son corps est devenu tout marbré, il ne respirait pas bien, se rappelle la mère. On pensait à une pneumonie, mais jamais à son cœur!»

Rapidement, les médecins ont découvert que Liam souffrait d’une cardiomyopathie dilatée irréversible, une maladie génétique qui empêchait son cœur de bien pomper le sang dans tout son corps.

Le 4 mai dernier, le verdict est tombé: l’enfant avait besoin d’une greffe. Premier sur la liste d’attente au Canada, Liam pouvait recevoir le cœur d’un enfant de jusqu’à quatre fois son poids.

«C’était comme un coup de masse dans le visage; c’était un cauchemar», dit Mme Sarrazin.

Cœur de Berlin

Hospitalisé aux soins intensifs, Liam avait de la difficulté à rester éveillé durant une heure tellement l’effort était important. Le 5 juillet dernier, il a reçu un cœur de Berlin (mécanique), qui l’a aidé à se développer.

«Ce qui était surprenant, c’est qu’il était toujours souriant. Il n’avait pas l’air de souffrir, raconte la mère. Pour nous, c’était important, on ne voulait pas d’acharnement.»

Or, Liam a fait un anévrisme vasculaire cérébral et a eu des caillots au rein. Mais, le 30 septembre, le jour des 30 ans de Jessica Sarrazin, l’appel tant attendu a retenti. Un cœur était enfin disponible.

«On dit que c’est une année chanceuse quand l’âge correspond à la date de fête. Je pense que, dans mon cas, ça s’applique!» plaisante la mère.

Effectuée le 1er octobre, l’opération de 10 heures s’est bien déroulée.

«Les 48 heures suivantes étaient critiques, mais tout a bien été», dit Jessica Sarrazin, soulagée.

Le 3 novembre, après six mois d’hospitalisation, Liam a enfin pu rentrer à la maison. Comme il est immunosupprimé, la famille doit faire preuve de prudence pour éviter qu’il attrape des microbes. Les bisous sur la bouche et les mains sont proscrits.

Sentiment spécial

Et bien que Liam se porte très bien, ses parents gardent une pensée pour la famille qui a perdu un enfant et a fait le don d’organe.

«C’est sûr que je leur serai éternellement reconnaissante. C’est un beau geste qu’ils ont fait, je pense souvent à eux», confie Jessica Sarrazin.

«C’est un premier Noël pour eux aussi, ça vient me chercher. C’est spécial comme sentiment.»

Liam Joly

  • 9 mois
  • L’Épiphanie
  • cardiomyopathie dilatée irréversible
  • Hôpital Sainte-Justine

«On ne souhaite pas la mort d’un enfant [qui a fait un don d’organe]. Ils ont fait un geste incroyable, c’est un miracle. [...] C’est sûr qu’on y pense. »

– Jessica Sarrazin, mère de Liam