/news/currentevents
Navigation

[VIDÉO] Tempête d’une rare intensité sur la Côte-Nord

Le célèbre Vieux-Quai de Sept-Îles s’est retrouvé complètement inondé lors de la marée haute de vendredi après-midi. Les bâtiments touristiques ont subi des dommages.
Photo Jean St-Pierre, collaboration spéciale Le célèbre Vieux-Quai de Sept-Îles s’est retrouvé complètement inondé lors de la marée haute de vendredi après-midi. Les bâtiments touristiques ont subi des dommages.

Coup d'oeil sur cet article

La Côte-Nord a eu droit à un cocktail météo complet ce vendredi avec des débordements de marée à plusieurs endroits, de forts vents et de la neige abondante qui a tourné en pluie.

Les conséquences de cette tempête d’une rare intensité sont multiples. La haute marée a causé plusieurs débordements. La rue des Campeurs dans le secteur Clarke City s’est retrouvée inondée, tout comme la Promenade et le Parc du Vieux-Quai au centre-ville de Sept-Îles.

Certains propriétaires riverains complètent les travaux urgents et calculent les dommages. Les vents ont atteint jusqu’à 91km/h. Des riverains dans les municipalités de Port-Cartier, Pointe-Lebel et Ragueneau perdent des parcelles de terrain à chaque grande marée hivernale.

Route 138 fermée

Plusieurs auditeurs des radios locales de Port-Cartier et Sept-Îles ont affirmé vendredi, qu’ils n’avaient pas vu une telle tempête hivernale depuis 1976. La Route 138 est fermée depuis plusieurs heures sur plus de 800 km entre Tadoussac et Natashquan. La mer a débordé sur la route à Baie-Trinité et Pentecôte.

La Sûreté du Québec a réalisé une dizaine d’évacuations, dont plusieurs automobilistes et quelques citoyens dans des résidences à risque d’inondation. Les policiers ne rapportent pas d’accidents majeurs.

Les vols en avion en partance et en direction de la Côte-Nord ont été annulés. Les traversiers sur le St-Laurent et entre Tadoussac et Baie-Ste-Catherine sont demeurés à quai.

Trop de neige, pas assez de froid

Le vaste territoire de la Côte-Nord a reçu vendredi entre 40 et 60 cm de neige, avant que les températures plus douces transforment les précipitations en pluie au milieu de l’après-midi. Certains secteurs comme Baie-Trinité et Pentecôte profitaient déjà de quantité de neige au sol jamais vu depuis 1968, avant la récente tempête du 30 décembre.

Les amateurs de motoneige de la Côte-Nord ont profité de l’hiver plus tôt cette année, mais déplore le manque de froid. «Le sol et la glace sur les lacs se sont retrouvés isolés, explique le président du Club des motoneigistes Ook-Pik de Sept-Îles, Michel Thibault. C’est très mauvais pour l’entretien des sentiers avec des surfaceuses pesantes. On veut du froid sur la Côte-Nord!»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.