/news/provincial
Navigation

Les accumulations de neige comblent les stations de ski de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les centres de ski de la grande région de Québec jubilent avec les accumulations de neige importantes reçues dans les dernières semaines, et certains ont connu un achalandage record.

Cette année, l’ampleur de la quantité de neige reçue en décembre dans la grande région de Québec a effectivement permis à plusieurs stations d’ouvrir beaucoup plus de pistes qu’à pareille date l’an dernier.

Au Mont Sainte-Anne et à Stoneham par exemple, la quasi-totalité des installations sont maintenant disponibles, ce qui représente un départ carrément historique, selon la chef des communications du groupe, Lisa Marie Lacasse.

«La neige nous a amené le double des visiteurs reçus l’an dernier, a-t-elle indiqué. Ça nous avantage considérablement à plusieurs niveaux. Nous sommes presque 100% ouverts au niveau du domaine skiable. C’est du jamais vu depuis plusieurs années à cette période de la saison.»

De son côté, le Village Vacances Valcartier s'en tire également très bien avec de grosses foules, autant au Bora Parc que dans le village en soi. La température clémente des derniers temps a aidé l'entreprise à rendre ses installations presque toutes disponibles. «Il ne reste que quatre pistes à terminer, a indiqué la directrice marketing Marjolaine De Sa. Tout nous indique qu'on va avoir un très bel hiver ici.»

Tour d’horizon

Même son de cloche au centre de ski Le Relais, dont 28 des 32 sentiers skiables (environ 90%) sont déjà praticables et ouverts au grand public depuis peu.

«Cet hiver nous aide énormément, a exprimé la directrice des communications de l’entreprise, Mélanie Morneau. On a presque doublé notre volume en surface, passant de 80 centimètres l’an dernier à plus de 140 cette année.»

Sur l’ensemble du réseau de ski québécois, l’Association des Stations de Ski du Québec (ASSQ) parle même d’un achalandage au-delà de la perfection. « Partout, il y a un lien bien concret et clair avec les chutes de neige importante, puisque ça a attiré tellement de clientèle, a souligné la coordonatrice de l’association, Sophie Leblanc. Si ça continue, ce sera toute une saison. »

Un peu plus à l’Est, le Massif de Charlevoix vit le même genre de succès. L’organisation affirme d’ailleurs avoir enregistré ses meilleurs chiffres d’opération depuis les sept dernières années.

Accueillant plus de 700 jeunes hebdomadairement pour des cours de ski et de planche à neige, le Centre régional de plein-air de Lévis connait pour sa part un achalandage impressionnant depuis son ouverture, le 26 décembre dernier. «Ça surpasse vraiment toutes les attentes, a constaté Guy Rodrigue, agent des communications de la Ville de Lévis. On peut offrir toutes les conditions souhaitées par nos visiteurs avec cette neige.»

Clientèle hors-Québec

Force est d’admettre que la grande région de Québec est souvent privilégiée en termes de conditions hivernales par rapport à bien d’autres secteurs dans la province. Au-delà des frontières québécoises même, ils sont nombreux à fréquenter les stations de ski de la Vieille-Capitale.

Cette situation idéale amènerait beaucoup de skieurs étrangers dans le secteur, selon Lisa Marie Lacasse, du Mont Sainte-Anne.

«Plus de 60 % de notre clientèle en hébergement provient d’hors-Québec, a-t-elle considéré. L’Ontario est très présente, et les États-Unis également, alors que le dollar nous avantage spécialement depuis quelques hivers.»

Forte rupture avec l’hiver de l’an dernier

  • Neige accumulée jusqu’au 2 janvier 2017 (Hiver 2016-2017) : 146 cm
  • Neige accumulée jusqu’au 2 janvier 2016 (Hiver 2015-2016): 64 cm
  • Normale/moyenne d’accumulation jusqu’au 2 janvier : 113,2 cm

Source : Environnement Canada