/sports/others
Navigation

Un méga work-out pour amorcer l’année

Jimmy Sévigny convoque la population à bouger et à se mettre en forme

Jimmy Sévigny (à droite) espère que la population répondra en grand nombre à son invitation du 8 janvier.
Photo courtoisie Jimmy Sévigny (à droite) espère que la population répondra en grand nombre à son invitation du 8 janvier.

Coup d'oeil sur cet article

Mille personnes qui bougent en même temps, à l’intérieur. Voilà l’objectif ambitieux de l’entraîneur et conférencier Jimmy Sévigny qui espère réunir autant de monde au PEPS de l’Université Laval, le 8 janvier, pour une méga séance d’entraînement collective.

«C’est du jamais vu au Québec», lance l’homme de 34 ans, qui vient tout juste de terminer une tournée de conférences sur l’activité physique et les saines habitudes de vie à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick.

Jimmy Sévigny, c’est ce jeune homme de La Baie qui est passé à un cheveu de mourir à 19 ans après avoir subi une crise cardiaque. Il pesait alors 450 lb et souffrait d’obésité morbide. Quinze ans après ce malheureux épisode, le sport prend plus que jamais une place dans sa vie et il s’efforce de faire une différence auprès de la population.

D’une bibliothèque au Patro

L’idée d’organiser une telle séance de groupe a germé l’an passé à la suite du lancement d’un coffret DVD d’entraînement. Initialement prévu dans une bibliothèque, le lancement s’est finalement tenu au Patro Laval, à Québec, et s’est transformé en session de mise en forme, en présence de nombreuses personnes. Sévigny tenait à répéter l’expérience tout en bonifiant l’offre. Le PEPS se voulait un endroit naturel pour ce type d’événement.

«J’ai un nouveau coffret DVD et je me suis dit que j’allais prendre de l’avance en essayant de faire un gros happening, de là l’idée de tripler l’auditoire, a révélé celui qui pèse aujourd’hui 180 lb. Le workout est très inclusif et nous aurons six scènes en même temps, soit deux pour chaque niveau : débutant, intermédiaire et avancé. C’est malade de voir que pour la première fois tous les niveaux de forme seront réunis.»

Sain mode de vie

La session de mise en forme d’une heure sera suivie d’une séance de yoga d’une trentaine de minutes. Malgré la multiplication des rendez-vous sportifs à portée sociale depuis quelques années, il reste encore du travail à faire, estime Sévigny, afin que tout le monde comprenne l’importance d’adopter un mode de vie sain.

«Tu as de l’impact sur une partie de la population et il y a une autre partie qui ne veut rien savoir. C’est dans ce monde que je veux rentrer pour leur dire que c’est possible de bouger et que c’est possible de changer. D’un autre côté, des événements, il y en a peut-être un peu trop.»

Une activité semblable se tiendra aussi à Montréal, le 15 janvier. Il en coûte 15 $ pour s’inscrire à l’activité du 8 janvier.