/world/usa
Navigation

Une critique de restaurant qui ne passe pas

Coup d'oeil sur cet article

La critique d’un journaliste du New York Times a semé tout un émoi lors de sa publication le 3 janvier

Selon le site The Independent, le journaliste Pete Wells, qui était allé essayer LocoL, un restaurant de la Californie, a donné à l'établissement la dure note de zéro.

Après avoir lu l'article, certaines personnes ont été outrées par la note exagérée de Wells, à tel point que plusieurs se sont désabonnées du New York Times.

Plusieurs personnes se sont portées à la défense du restaurant parce que le LocoL prône de belles valeurs et s’implique dans la communauté.

De type restauration rapide, le LocoL a toutefois pour philosophie d’offrir de la nourriture de qualité à un prix abordable dans les quartiers les plus défavorisés des États-Unis.

Pete Wells, connu pour ses critiques de restaurants haut de gamme, n'a pas été impressionné.

Dans sa critique, le journaliste du New York Times condamne le service et le menu, allant jusqu'à soutenir que la nourriture ressemble à celle qu'on sert dans les hôpitaux.

Si la critique n’est pas complètement négative et souligne l’importante mission du restaurant, n’en reste pas moins que le public était furieux.

Le restaurateur a répondu sur son compte Twitter:

«Je sais que plusieurs d’entre vous aimeraient que je réponde à la critique et que je me défende, mais pour moi, la situation est beaucoup plus importante que ça.»

En réponse aux réactions que son article a provoquées, Pete Wells a déclaré:

«Notre culture surévalue le cynisme, sous-estime le scepticisme et ne connaît pas la différence entre les deux.»

Eight. Dollars. Watts. LocoL! #locol #watts

A photo posted by LocoL (@welocol) on

Good morning!

A photo posted by LocoL (@welocol) on