/world/usa
Navigation

Tuerie de Fort Lauderdale: Passible de la peine de mort

Le présumé tireur a été accusé samedi à la suite des cinq meurtres commis à l’aéroport

Tuerie de Fort Lauderdale: Passible de la peine de mort
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que les enquêteurs cherchent toujours des motifs pouvant expliquer sa folie meurtrière, le présumé tireur de l’aéroport de Fort Lauderdale s’expose maintenant à la peine de mort s’il est reconnu coupable des crimes dont on l’accuse.

Esteban Santiago, 26 ans, a été accusé samedi d’un acte violent dans un aéroport international ayant causé la mort, d’avoir utilisé et transporté une arme à feu reliée à un crime violent et d’avoir causé la mort en utilisant une arme à feu. Tous ces crimes sont passibles de la peine capitale aux États-Unis.

«Ces accusations démontrent la gravité de la situation, mais aussi la volonté des autorités fédérales et locales de protéger nos communautés en plus de poursuivre ceux qui cibleront nos citoyens et nos visiteurs», a confié le procureur Wifredo Ferrer samedi. Le suspect devrait faire sa première apparition en cour en fin de matinée lundi, trois jours après avoir tué cinq personnes et en avoir blessé six autres.

Au lendemain du drame, ces voyageurs attendaient leur vol au terminal 2 de l’aéroport de Fort Lauderdale, là où le carnage de vendredi est survenu.
Photo AFP
Au lendemain du drame, ces voyageurs attendaient leur vol au terminal 2 de l’aéroport de Fort Lauderdale, là où le carnage de vendredi est survenu.

Motifs nébuleux

Même si des accusations ont été déposées samedi, bien peu de détails ont circulé quant aux motifs qui pourraient expliquer la tragédie qui s’est jouée en début d’après-midi vendredi. Les enquêteurs du FBI n’écartent d’ailleurs pas la thèse d’un acte terroriste.

«Nous n’avons identifié aucun [élément] déclencheur qui pourrait avoir causé cette attaque. Nous travaillons sur tout ce qui pourrait l’avoir poussé à commettre cette attaque horrible», expliquait samedi l’agent du FBI George Piro. Certaines informations révèlent toutefois que Santiago se serait rendu à Fort Lauderdale exclusivement dans le but de commettre l’attaque.

Arme confisquée et remise

Des problèmes de santé mentale semblent aussi avoir joué un rôle dans la fusillade perpétrée par l’ancien militaire américain. Diverses sources ont confirmé que ce dernier s’était présenté dans un bureau du FBI en novembre dernier, disant entendre des voix et citant l’État islamique.

Les agents lui auraient à ce moment confisqué son arme avant de l’envoyer en évaluation psychiatrique pour quelques jours. Esteban Santiago se serait vu remettre son arme par la suite, raconte son frère. «Le FBI a échoué. Le gouvernement savait depuis des mois, ils l’ont évalué et n’ont rien fait», déplore Bryan Santiago.

Par ailleurs, l’identité de certaines victimes a été dévoilée samedi. Les quatre premières personnes identifiées sont des Américains, deux hommes et deux femmes, qui ont entre 57 et 84 ans. Tous récupéraient leurs bagages et s’apprêtaient à partir en croisière.

— D’après USA Today, Daily News, CBS News et NBC News

Accusé de violence conjugale

Tuerie de Fort Lauderdale: Passible de la peine de mort
Photo courtoisie

Esteban Santiago (à droite) n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. Il a été accusé en janvier 2016 dans une histoire de violence conjugale. Il aurait défoncé la porte de la salle de bain alors que sa conjointe s’y réfugiait lors d’une dispute. Il l’aurait à ce moment agrippée par la gorge avant de la frapper à la tête.

Sauvé par son ordinateur portable

Steve Frappier a raconté à CNN comment son MacBook Pro, qui était dans son dos, l’a empêché d’avoir son nom inscrit sur la liste des victimes. Dans la cohue, il s’est accroupi «comme une tortue» avec son sac à dos. «J’ai senti quelque chose frapper mon dos», a-t-il confié. Peu après, le FBI a récupéré le sac et, après analyse, les agents ont retrouvé la balle dans une des poches. «Le sac à dos m’a sauvé la vie.»

Reprise des vols d’Air Canada

La compagnie Air Canada, attitrée au terminal 2 où la ­fusillade s’est produite, a pu reprendre ses activités dans la soirée de samedi. «Afin d’aider les clients à se rendre à destination dans les plus brefs délais, nous avons ajouté des vols et exploitons de plus gros appareils pour les vols déjà prévus, a indiqué John Reber, porte-parole d’Air Canada. Des vols ont également été déplacés vers Miami samedi pour aider des passagers.

4 victimes identifiées

Michael Oehme

Tuerie de Fort Lauderdale: Passible de la peine de mort
Photo courtoisie

57 ans

  • Arpenteur-géomètre
  • Faisait des croisières chaque année
  • Sa femme Kari a été touchée à l’épaule, mais est hors de danger
Terry Andres
Tuerie de Fort Lauderdale: Passible de la peine de mort
Photo courtoisie

62 ans

  • Originaire de Virginie
  • Travaillait sur un chantier naval
  • Il adorait le golf et le tennis
  • Sa femme Ann n’a pas été blessée dans l’attaque
Olga Woltering
Tuerie de Fort Lauderdale: Passible de la peine de mort
Photo courtoisie

84 ans

  • Originaire de la Géorgie
  • Partait en croisière pour le 90e anniversaire de son mari

Shirley Timmons

Tuerie de Fort Lauderdale: Passible de la peine de mort
Photo Facebook

70 ans

  • Résidente de l’Ohio
  • Devait participer à une croisière avec son époux