/sports/hockey
Navigation

Les Sags renouent avec la victoire

Gain de 4-3 en tirs de barrage face aux Tigres

Joey Ratelle
Photo d’archives, agence qmi Joey Ratelle a inscrit le deuxième but des siens en deuxième période.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les Saguenéens ont bien démarré leur année à domicile, défaisant les Tigres de Victoriaville par la marque de 4 à 3 en tirs de barrage. Kelly Klima a joué les héros lors de la fusillade, lui qui a été le seul joueur des deux camps à marquer.

Les Bleus avaient été vaincus à leurs deux dernières sorties, lors desquelles ils n’avaient marqué qu’un maigre but.

L’entraîneur-chef, Yanick Jean, a semblé satisfait de la performance de ses poulains. «On a joué un match quasi parfait. On a eu un bon échec avant et on ne l’a pas fait au détriment de notre défensive. Si ça ne rentrait pas, ça ne rentrait pas. On est restés à l’intérieur de ce qu’on fait bien, à la place de tricher offensivement», a-t-il affirmé.

L’histoire du match

Avec un score de 2-1 en deuxième période, Joey Ratelle a créé l’égalité lorsque, jouant bien avec Brandon Hamelin, il s’est retrouvé seul devant une cage béante.

Avec ce but, Ratelle a obtenu son 175e point en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

La pression tombe

Joey Ratelle, avant la partie, ressentait une certaine pression quant à la nécessité de compter des buts, lui qui s’est fait voler à maintes reprises dans les derniers matchs. «On savait que j’avais marqué beaucoup de buts avant d’arriver, et c’était certain que ma responsabilité ici était d’en marquer, donc, oui j’avais un peu plus de stress. L’important est de travailler match après match et d’apporter ce dont je suis capable», a-t-il commenté.

La troisième période a mal débuté pour les Sags. Après cinq minutes, Bradley Lalonde s’est retrouvé sans couverture dans le cercle des mises en jeu et a réussi à exécuter un tir des poignets parfait, juste par-dessus le bouclier de Julio Billia.

Kevin Klima, sans assistance, a répliqué une trentaine de secondes plus tard, se faufilant entre les deux défenseurs et réussissant à percer James Potvall à l’aide d’un puissant tir du poignet. Son frère jumeau Kelly a ensuite fermé les livres en fusillade.