/news/currentevents
Navigation

Une minute qui lui coûte une contravention de 149$

Laurence Marin déplore d’avoir reçu une contravention une minute après l’entrée en vigueur d’une interdiction de stationnement alors qu’elle était en visite chez sa belle famille en pleine période des Fêtes.
Photo Améli Pineda Laurence Marin déplore d’avoir reçu une contravention une minute après l’entrée en vigueur d’une interdiction de stationnement alors qu’elle était en visite chez sa belle famille en pleine période des Fêtes.

Coup d'oeil sur cet article

Les salutations aux membres de sa belle-famille pendant les Fêtes ont coûté 149 $ à une jeune femme qui est restée stationnée une minute de trop en face de leur condo à Longueuil.

Laurence Marin ignorait qu’à minuit pile, en raison de l’importante bordée de neige du 29 décembre, une interdiction de stationnement entrait en vigueur pour permettre le déneigement.

À 00 h 01, la jeune femme de 20 ans recevait son constat d’infraction.

«C’est de l’abus. Ils attendaient clairement au coin de la rue qu’arrive minuit pour commencer à distribuer des contraventions à la minute près», lance Laurence Marin, qui a eu la mauvaise surprise de trouver un constat sur son pare-brise.

L’étudiante en tourisme rendait visite à sa belle famille à son condo de la rue Tourbière dans l’arrondissement de Saint-Hubert.

Puisqu’il n’y avait pas de place dans le stationnement souterrain, elle avait garé son auto sur la rue, comme plusieurs autres visiteurs.

«Je suis sortie environ une quinzaine de minutes plus tard, parce que je rentrais chez moi et j’ai vu les contraventions sur toutes les voitures qui étaient encore sur la rue, mais il n’y avait aucun panneau d’interdiction», mentionne la jeune femme originaire de Repentigny.

Règlement clair

Du 1er décembre au 1er avril, il est interdit de stationner un véhicule dans la rue entre minuit et 6 h, lorsqu'un avis d'opération de déneigement est en vigueur.

La Ville dit mettre en place les outils pour que même les visiteurs soient au courant de son règlement.

«Dès qu’il y a une interdiction, elle est indiquée sur tous les panneaux numériques situés aux entrées de la ville», indique Louis-Pascal Cyr, porte-parole de Longueuil.

La police de Longueuil assure quant à elle que les opérations de déneigement ne sont pas des trappes à ticket.

«Les policiers suivent les employés du déneigement et c’est certain qu’ils doivent commencer quelque part, alors il se peut que dans ce cas-ci, cette rue ait été la première à être déneigée», indique Michel Turnblom, capitaine du Service de police de l’agglomération de Longueuil, qui rappelle que les automobilistes peuvent contester leur contravention s’ils ont un point à faire valoir auprès d’un juge.

Contestation

Mme Marin estime que les policiers ont fait du zèle et entend contester sa contravention.

«Je trouve ça incroyable qu’en plein temps des Fêtes, il n’y ait pas eu d’avertissement plus clair sachant que c’est une période où les gens visitent leurs proches dans des villes où ils ne connaissent pas tous les règlements», souligne-t-elle.

Elle estime que la Ville devrait opter pour une signalisation plus claire surtout pendant la période des Fêtes.