/finance/business
Navigation

Les États-Unis et le Pérou dans la mire d’Innergex

Le producteur québécois d’énergie renouvelable veut prendre de l’expansion

Parc éolien Porcien, acquis par Innergex énergie renouvelable en
Photo courtoisie Le parc éolien Porcien, situé dans le nord-est de la France, a été acquis par Innergex l’an dernier. Il possède une puissance installée brute de 10 MW.

Coup d'oeil sur cet article

Après la France, le producteur québécois d’énergie renouvelable Innergex dit maintenant regarder du côté des États-Unis et de l’Amérique du Sud pour prendre de l’expansion.

«On a identifié plusieurs cibles potentielles. On pourrait procéder à des acquisitions prochainement aux États-Unis et au Pérou», a indiqué au Journal le président d’Innergex, Michel Letellier.

Selon ce dernier, le marché énergétique américain est en pleine transformation, regorgeant d’opportunités notamment dans les secteurs de l’énergie éolienne et solaire.

Le président d’Innergex, Michel Letellier.
Photo courtoisie
Le président d’Innergex, Michel Letellier.

Transactions en France

«On est d’avis que le mixte du gaz naturel avec l’éolien et le solaire est voué à un très bel avenir au cours des prochaines années chez nos voisins du Sud», a souligné le grand patron d’Innergex.

L’an dernier, Innergex a mis les pieds en Europe en procédant à deux transactions en France. Le producteur québécois a mis la main sur neuf sites de production d’énergie éolienne d’une puissance totale d’environ 155 mégawatts (MW).

«On est acheteur en France, mais on regarde également des sites de production en Europe», a indiqué M. Tellier.

Cette année, Innergex prévoit d’ailleurs ouvrir un bureau en sol français, à Lyon. L’entreprise prévoit de déployer une équipe dédiée aux affaires courantes ainsi qu’au développement.

Au Canada

Quant aux perspectives de croissance au pays, Innergex dit demeurer à l’affût de projets d’investissement, notamment du côté de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Nouveau-Brunswick.

Au Québec, Innergex a procédé tout juste avant les Fêtes à la mise en service du parc éolien Mesgi'g Ugju's'n de 150 mégawatts (MW) en Gaspésie.

Ce parc éolien est détenu à parts égales par les trois communautés Mi’gmaq du Québec (Gesgapegiag, Gespeg et Listuguj) et par Innergex.

Au total, le portefeuille d’Innergex comprend des intérêts dans 46 centrales en exploitation d’une puissance installée nette totale de 909 MW, dont 29 centrales hydroélectriques, 16 parcs éoliens et un parc solaire.

Innergex détient également en Colombie-Britannique des intérêts dans deux projets hydroélectriques en construction d’une puissance de 71 MW.