/entertainment/radio
Navigation

Uriner sur un partenaire n’est «pas une pratique sexuelle extrême», croit le Doc Mailloux

Uriner sur un partenaire n’est «pas une pratique sexuelle extrême», croit le Doc Mailloux
Photo d'archives Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Le controversé psychiatre Doc Mailloux croit que le fait «d’uriner sur le partenaire dans l’intimité, de façon consensuelle», n’est pas «une pratique sexuelle extrême».

C’est ce qu’il a affirmé dans l’émission Que la Mauricie se lève au 106,9 FM en Mauricie vendredi, en lien avec le fameux dossier secret contenant des informations compromettantes sur Donald Trump.

Selon ce document, le président américain élu aurait payé des prostituées pour exercer la pratique sexuelle du «golden shower», dans le même lit du Ritz de Moscou où ont dormi les Obama lors de leurs séjours en visite officielle en Russie, une information qui a enflammé la toile.

«On est en 2017 les copains! Le fait d’uriner sur une partenaire dans l’intimité regarde les adultes consentants. Ce n’est pas une pratique sexuelle extrême. On va tu s’entendre?», a-t-il demandé.

Selon lui, cette pratique n’est pas «perverse».

«C’est une pratique sexuelle et si ça vous excite, grand bien vous fasse! Rappelons-nous que l’urine est stérile», a-t-il conclu.