/sports/ski
Navigation

Sprint par équipe avec Len Valjas: Une première «pratique» en or

Alex Harvey et Len Valjas gagnent le sprint par équipe

Coup d'oeil sur cet article

Ce qui était planifié comme une simple «pratique» s’est transformé en or pour Alex Harvey et Len Valjas qui, à leur première expérience ensemble, ont remporté dimanche à Toblach en Italie la seule épreuve de sprint par équipe de la saison en Coupe du monde de ski de fond.

En finale, Valjas occupait le septième rang parmi les 15 équipes lorsqu’il a passé le relais à son équipier pour son troisième et dernier segment de 1,3 km. Harvey s’est ensuite maintenu autour de la quatrième position jusqu’à ce qu’il attaque par l’extérieur dans la dernière montée pour dépasser le Suédois Oskar Svensson et l’Italien Federico Pellegrino, deux sprinteurs purs, qu’il a laissés en plan dans le dernier droit.

«Je me sentais bien et j’étais vraiment en contrôle. Quand Len m’a donné le dernier relais, je me suis dit: si je ne tombe pas, ça va être dur de nous battre aujourd’hui. Au sprint par équipe, habituellement, tout le monde est un peu fatigué au dernier relais, mais quand Len m’a touché, j’avais encore en masse d’énergie. Je savais qu’on allait avoir de bonnes chances», a commenté le skieur de 28 ans qui, après l’effort combiné de 16 m 2, 11 s de son duo, a devancé à la ligne le Suédois et l’Italien par 53 et 65 centièmes de seconde.

Une première concluante

La réussite de dimanche, jouée en style libre, marque le début d’une nouvelle association provoquée par le déclin de Devon Kershaw, celui avec qui Harvey a connu du succès dans ce type d’épreuve dans la première moitié de sa carrière. Soumis à un nouveau programme d’entraînement depuis l’arrivée de Louis Bouchard comme entraîneur-chef de l’équipe canadienne, Valjas est devenu le candidat désigné pour le remplacer maintenant qu’il a retrouvé ses repères de pur sprinteur.

«On a mis Len avec Alex dans l’espoir de former une belle équipe pour les prochains Jeux olympiques (voir autre texte). Ici à Toblach, c’était une pratique. On s’est dit: “on va voir ce que ça donne”. Franchement, on est vraiment content», nous a expliqué Bouchard, d’autant plus que Valjas a été en mesure d’appliquer la stratégie espérée dans le niveau de jeu relevé de dimanche.

«Len a fait son travail toute la journée en se positionnant dans le groupe de tête. Il est toujours resté dans le top 8 dans lequel à peine une demi-seconde sépare du premier. Alex lui avait dit: “je me sens bien aujourd’hui et je vole, alors garde-nous dans le peloton et je vais m’occuper du reste” », raconte l’entraîneur québécois.

5e en carrière

Par cette victoire, Harvey obtient ainsi sa cinquième médaille d’or de sa carrière en Coupe du monde, sa première en équipe. Il avait déjà terminé troisième à Whistler en janvier 2009 avec Kershaw, avec qui il avait ensuite terminé quatrième de cette épreuve aux Jeux olympiques de Vancouver avant de remporter l’or aux championnats mondiaux en Norvège en 2011.

Pour Valjas, un spécialiste du sprint et surtout en style classique, il s’agit de sa première médaille d’or en carrière, lui qui avait déjà obtenu cinq podiums individuels.

«Une victoire comme celle-là, c’est quelque chose de haut», a voulu résumer Harvey. «En plus, c’est bon pour le moral de tout le monde dans l’équipe.»

Parmi la crème

Cette réussite a été signée au nez et à la barbe de la majorité des spécialistes du sprint. Elle s’ajoute aussi à la surprise de savoir que Harvey, contrairement aux autres ténors des épreuves de distance, a bénéficié d’un bref congé de vaisselle après sa septième place au difficile Tour de ski terminé une semaine plus tôt.

«Je ne devais pas participer au sprint individuel (samedi, où il a fait 17e), mais je suis content de l’avoir fait. Ça m’a donné confiance pour le lendemain.»

Sprint par équipe Toblach

Résultats

Canada (L. Valjas, A. Harvey) 16 m 2, 11 s
 
Suède -1 (K. Westberg, O. Svensson) + 0,53 s
 
Italie -1  (D. Noeckler, F. Pellegrino) + 0,65 s