/news/politics
Navigation

«De grandes ambitions» pour les ruelles de Limoilou

DM conseil quebec-01
Photo Daniel Mallard Le maire Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Régis Labeaume caresse de «grandes ambitions» pour les ruelles de Limoilou qu’il souhaite valoriser dans la prochaine année en s’inspirant de ce qui se fait de mieux ailleurs dans le monde.

Le maire de Québec a intégré cet élément à sa longue liste de priorités en 2017. «On veut travailler très fort sur la mise en valeur des ruelles. Je veux aller loin avec Suzanne Verreault (la conseillère du district de Limoilou)», a-t-il déclaré lors d’un point de presse, vantant le concept de «ruelle verte», de plus en plus répandu.

En début de soirée lundi, lors de la première séance du conseil de l’année, le maire réitéré ses intentions.

«J’ai fait des recherches pendant les fêtes. Il y a des choses magnifiques qui se font dans le monde dans les ruelles et je ne vois pas pourquoi la Ville de Québec ne le ferait pas», a-t-il affirmé.

La Ville de Québec, faut-il le rappeler, n’est pas propriétaire des dizaines de ruelles de Limoilou et Montcalm qui sont pour la plupart orphelines. Elles sont généralement entretenues – ou pas – par les citoyens qui y résident. Depuis quelques années, on constate un vent de réappropriation de ces espaces souvent mal aimés.

«On va tenter de faire de ces lieux-là un avantage pour la qualité de vie des individus, ce qui n’est pas le cas actuellement. Il se fait des merveilles et on va tenter d’être à la fine pointe de ce qui se fait dans le monde», a insisté Régis Labeaume.

Priorités pour 2017

En 2017, le maire de Québec entend notamment s’attaquer de front au problème de recrutement à l’étranger pour contrer la pénurie de main d’oeuvre, au projet de SRB (Service rapide par bus), à celui de l’élargissement des autoroutes Henri-IV et Laurentienne, au projet de TGF (Train à grande fréquence), à la construction de centres communautaires puis au développement du réseau cyclable