/news/politics
Navigation

Embauches partisanes au PQ: le commissaire à l’éthique ouvre une enquête

Le commissaire à l’éthique et à la déontologie, Jacques Saint-Laurent.
PHOTO SIMON CLARK Le commissaire à l’éthique et à la déontologie, Jacques Saint-Laurent.

Coup d'oeil sur cet article

Le commissaire à l’éthique et à la déontologie a ouvert officiellement une enquête concernant des employés du Parti québécois qui font du travail partisan rémunéré à même les budgets de l’Assemblée nationale.

Le commissaire Jacques Saint-Laurent en a fait l'annonce lundi soir, après avoir reçu une demande en ce sens du whip du gouvernement, Stéphane Billette.

L’enquête sollicitée par le député libéral de Huntingdon vise spécifiquement les cas soulevés par notre Bureau parlementaire, vendredi dernier.

L’article rapportait notamment qu'au moins cinq agents de liaison qui effectuent du travail partisan sont payées avec les deniers publics normalement réservés aux salaires du personnel de l’opposition officielle.

«La demande faite au commissaire précise que le whip en chef du gouvernement est "grandement préoccupé par cette situation", souligne dans son communiqué le commissaire, qui ne souhaite formuler aucun autre commentaire.

On ignore pour l’instant si l’enquête s’étendra aux autres partis.

Prédisant un effet «boomerang», Jean-François Lisée a prévenu la semaine dernière qu'il collaborerait aux enquêtes pour autant qu’elles visent aussi les autres formations politiques.

Cogeco Nouvelles révélait lundi que selon une ex-employée de la CAQ, Julie Nadeau, le parti de François Legault aurait aussi enfreint les règles en affectant du personnel politique à des tâches partisanes, lors d’élections partielles.