/world/usa
Navigation

11 choses qui pourraient se produire durant la présidence de Donald Trump

Le président désigné, Donald Trump, et son vice-président désigné, Mike Pence.
PHOTO AFP Le président désigné, Donald Trump, et son vice-président désigné, Mike Pence.

Coup d'oeil sur cet article

Le président américain désigné Donald Trump est connu pour ses positions radicales.

Comme il entrera officiellement en fonction vendredi à midi, voici 11 choses qui pourraient s'avérer durant ses quatre années de présidence en autant de tweets...

1) Le mur entre les États-Unis et le Mexique

Cela fait des années que Donald Trump veut qu’un mur sépare le Mexique des États-Unis.

Lors de sa campagne à la présidence, il clamait qu’il allait construire cette véritable frontière qui, selon lui, bloquerait la drogue venant du Mexique et empêcherait les Mexicains d’entrer illégalement aux États-Unis. Pour lui, c’est aux Mexicains de payer pour cette construction. Sur le site de sa campagne, on peut trouver un document officiel du 8 novembre 2016 qui explique comment il croit pouvoir obliger le gouvernement mexicain à payer la facture.

2) Une guerre commerciale avec la Chine et d'autres pays, avec l'imposition de tarifs douaniers de part et d'autres

«La Chine nous blesse avec la dévaluation. Ils nous taxent lourdement aux frontières quand nous ne les imposons pas», a affirmé le président dans une interview à Fox News. En effet, Donald Trump ne cache pas sa méfiance vis-à-vis du pays asiatique et de tous les accords commerciaux dans lesquels ils sont impliqués.

3) Une détente avec la Russie

Vladimir Poutine a soutenu l’élection de Donald Trump et s’est déclaré heureux qu’il soit président. Le président américain considère cela comme une bonne chose. Lors d’une interview au New York Times, il a affirmé: «Donald Trump aime Poutine, Poutine aime Donald Trump.»

4) Le Canada va étouffer dans la boucane de charbon en provenance des États-Unis

Climatosceptique renommé, Donald Trump a promis lors de sa campagne qu’il ranimerait l’industrie du charbon. Il a dit vouloir se débarrasser de l’énergie propre d’Obama, pour retourner vers cette énergie estimée dommageable pour l’environnement. Cependant, pour le moment, les grands industriels du charbon conseillent à Trump de modérer ses propos par rapport à son envie de redonner toute sa vitalité à l’industrie.

5) Des entreprises intimidées refuseront peut-être de s'installer et d'investir aux États-Unis

Donald Trump veut ramener les entreprises aux États-Unis et, pour cela, il met énormément de pression sur celles-ci.

Si cela a fonctionné pour Ford et GM, les menaces véhémentes de Trump pourraient être rédhibitoires pour de nouvelles dont l'imprévisibilité du président leur pourrait être nuisible au plan des affaires.

6) Une gouverne un peu chaotique

Alors que la présidence de Donald Trump n’a pas encore commencé, certains des membres-clés de son futur cabinet à la Maison-Blanche ont exprimé des opinions différentes de celles du président désigné. Loin de s’en inquiéter, Donald Trump a twitté qu’il encourageait ses secrétaires à exprimer leur opinion.

7) Beaucoup d'apparences de conflit d'intérêts

Dans sa conférence de presse, Donald Trump a fait parler une avocate pour ne plus qu’on lui reproche de conflit d’intérêts avec la Trump Organisation.

«La loi est entièrement de mon côté. Je veux dire qu’un président ne peut pas avoir de conflit d’intérêts.» a-t-il confié au New York Times le 22 novembre 2016. Malgré ses dires, il reste le propriétaire de la Trump Organisation, il en confie juste la gestion à une fiducie contrôlée par ses fils.

8) Beaucoup plus d'instabilité au Moyen-Orient

Donald Trump a affirmé qu’ils reverraient toutes les actions que Barack Obama a effectuées au Moyen-Orient. En Syrie, il a décidé de se rapprocher de la Russie pour défaire ISIS. Il a aussi déclaré vouloir déplacer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, reconnaissant ainsi en cette ville la nouvelle capitale de la Palestine.

9) Une Europe qui va devoir penser à se défendre toute seule

Donald Trump a qualifié l’OTAN d’organisation «obsolète» dans une interview accordée au Bild et à The Times dimanche soir. Il reproche aux États membres de trop se reposer sur les États-Unis et de ne pas payer leur part de la défense commune.

10) Une guerre de tranchées entre les médias et le président 

Le président Trump semble mener une véritable guerre contre les médias. Il ne cesse de répéter que les médias sont malhonnêtes.

Lors de sa dernière conférence de presse, il a même refusé d’entendre la question d’un journaliste car il n’aimait pas son organisation.

11) De la chicane entre Républicains

Trump ne fait pas vraiment l’unanimité dans son parti.

Avant son élection, certains dirigeants républicains songeaient même à faire campagne contre leur propre candidat.