/sports/hockey
Navigation

Saguenéens de Chicoutimi: German Rubtsov en action à Halifax

Le joueur russe jouera son premier match jeudi soir

2016 NHL Draft - Portraits
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les Saguenéens de Chicoutimi pourront compter sur leur joueur russe, German Rubtsov, pour entamer leur séquence de trois matchs en 72 heures dans les Maritimes, jeudi soir.

L’arrivée de Rubtsov est bien vue selon ses coéquipiers. Le vétéran Joey Ratelle semble être impatient de constater ce dont Rubtsov peut être capable. «On a hâte de le voir sur la glace. Il a fait une petite pratique rapide, donc la première vraie chose qu’on va voir de lui, ça va être sur la glace jeudi [ce soir]», a expliqué Ratelle.

De son côté, l’entraîneur-chef Yanick Jean ne se fait pas trop d’attentes pour tout de suite. «Je veux lui donner des présences pour qu’il puisse se promener sur les différents trios. On l’a dit, on va lui donner du temps et de la glace. Il doit aller chercher du synchronisme et de la forme physique, car il n’a pas joué depuis deux semaines. Il faut être patient avec lui», a analysé le manitou des Bleus.

Le défi des Maritimes

Les Saguenéens commenceront leur séquence de trois matchs en trois soirs dans les provinces maritimes face aux Mooseheads d’Halifax. Si la tendance se maintient, les Sags auront la chance de pratiquer leur avantage numérique, les Mooseheads étant l’équipe la plus pénalisée de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«De la manière que notre avantage s’est comporté à Rimouski dans le dernier match, il va falloir que ce soit meilleur. Il va falloir que nos unités spéciales soient meilleures. L’arrivée de nouveaux joueurs sur des unités spéciales, c’est un point où il faut travailler fort pour mettre tout ce beau monde-là sur la même page», a spécifié Yanick Jean.

Un voyage bénéfique

Le voyage dans les maritimes arrive à un bon moment. En effet, plusieurs nouveaux visages sont arrivés dans l’environnement des Sags durant la période des transactions. Les nouveaux coéquipiers peuvent profiter des longues heures d’autobus afin d’apprendre à se connaître.

«Tout part de la chimie de groupe. On part ensemble en autobus, on dîne ensemble, on dort ensemble, on fait tout ensemble. Ça amène beaucoup de chimie. Je pense qu’un long voyage comme celui-ci tout de suite après la période des échanges est très bon pour l’équipe» a confié Joey Ratelle.

Les Saguenéens entameront leur voyage dès 18 h ce soir (heure de l’Est), face aux Mooseheads d’Halifax.