/entertainment/stage
Navigation

«La galère» sur scène: «J’ai réalisé que je n’y arriverais pas» – Hélène Florent

Hélène Florent
Photo Agence QMI, Éric Myre Hélène Florent

Coup d'oeil sur cet article

Si Hélène Florent était restée à bord de l’aventure de La galère sur scène, il lui aurait fallu composer, de son propre aveu, avec un épuisement professionnel.

Vedette de la populaire comédie en ondes pendant six saisons, Hélène Florent a expliqué pour la première fois, mercredi, pourquoi elle s'est retirée du projet qui l'enchantait au départ et pourquoi elle a momentanément arrêté d'exercer son métier d'actrice.

La maman du petit Joseph, né en octobre 2015, a confié à Éric Salvail qu’elle avait grandement besoin de repos.

«Je n’ai pas eu un accouchement facile, puis [il y a eu] les nuits, la fatigue et tout ça... J’ai commencé les répétitions et, à un moment donné, j’ai juste réalisé que je n’y arriverais pas. J’étais trop fatiguée», a-t-elle avoué sur le plateau de l’émission En mode Salvail.

«La tournée est devenue gigantesque et je paniquais. Je ne voyais pas comment j’allais faire deux ans», a ajouté celle qui a prêté ses traits à Stéphanie, mère de trois enfants, à la télé.

Vouloir ralentir

La comédienne a réussi à changer de rythme de vie juste à temps, évitant du même coup les désagréments d’un burnout.

«Je pense que si j’avais embarqué dans le projet, dans le show [de La galère], j’aurais “crashé”, comme on dit. J’ai pris ça mollo chez nous, en mou, pendant un an, à m’occuper de mon garçon.»

Hélène Florent a aussi précisé qu’elle ne songeait pas à agrandir la famille qu’elle a fondée avec Danny Gilmore, le père de son fils.

«J’ai peut-être un petit côté mère poule, mais j’ai eu un enfant à 41 ans et je n’en aurai pas d’autres.»