/news/politics
Navigation

Québec solidaire est là pour rester

Québec solidaire est là pour rester
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Québec solidaire est là pour rester même s’il perd une de ses figures de proue, disent ses députés.

«Bien sûr, nous aurons un défi à relever, mais depuis 10 ans, nous avons construit un parti bien plus grand que la somme de ses membres et porte-parole», dit Andrés Fontecilla, président de Québec solidaire.

Les députés du parti assurent que le départ de Mme David n’affectera pas la popularité de la formation.

«Québec solidaire existera sans Françoise. C’est une perte pour nous, mais il y a beaucoup d’autres gens de talent au sein du parti», dit le député Amir Khadir, qui a confirmé se présenter aux élections de 2018.

La députée Manon Massé remplacera Mme David à titre de porte-parole du parti jusqu’en mai 2017.

Gabriel Nadeau-Dubois

Québec solidaire continuera à courtiser l’ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois, qui serait selon plusieurs un bon remplacement à Mme David.

«Ça fait depuis le printemps étudiant que nous sommes quelques-uns à l’achaler et lui dire qu’il serait bien chez nous, mais c’est à lui de répondre», a lancé Mme David.

Le principal intéressé est présentement en vacances et n’a pas rendu l’appel du Journal.

Quant à la question de la convergence des forces souverainistes, Mme David n’a pas voulu se prononcer.

Elle dit que ce sera aux membres du parti d’évaluer si une alliance est possible.

Du côté du Parti québécois, le chef Jean-François Lisée veut y arriver.

«Nous voulons additionner nos forces dans le respect de nos différences», a-t-il fait valoir.

M. Lisée n’a toutefois pas voulu dire s’il était prêt à renoncer à présenter un candidat péquiste dans Gouin, circonscription où était élue Mme David, lors des élections partielles.

Jeudi, tous les partis ont salué le travail de Mme David à l’Assemblée nationale.