/news/consumer
Navigation

Un nouveau règlement sur la salubrité des aliments

Bloc alimentation
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA - Le gouvernement canadien compte adopter de nouvelles règles visant à renforcer la salubrité des aliments, particulièrement des fruits et légumes, dont les importations canadiennes ont doublé de 2006 à 2015.

Le gouvernement fédéral fait valoir que dans le contexte de la mondialisation, les risques liés à la sécurité alimentaire se sont multipliés.

Depuis 2011, 84 rappels concernant des fruits et légumes ont été effectués au Canada.

Et chaque année, les maladies d’origine alimentaire touchent une personne sur huit au pays, entraînant quelque 240 décès et 11 600 hospitalisations.

«Les nouveaux risques associés aux fruits et légumes frais sont particulièrement préoccupants puisqu’il n’existe pas de programme préventif de surveillance de la salubrité des aliments dans ce secteur au Canada», a indiqué l’Agence canadienne d'inspection des aliments dans un document d’information publié samedi.

Le projet de règlement met de l’avant trois éléments clés afin d’harmoniser les exigences canadiennes en matière de salubrité avec les normes internationales.

D’abord, les entreprises qui exportent des aliments au Canada devront obligatoirement obtenir une licence d’Ottawa, assurant le respect de certaines normes.

Ensuite, le règlement propose une meilleure traçabilité des aliments, de façon à pouvoir retirer du marché plus rapidement les produits qui posent des risques pour la santé.

Enfin, il est suggéré d’améliorer les contrôles préventifs afin de déterminer et gérer les risques pour la salubrité des aliments, et ce, avant la mise en vente des produits.

Le projet de règlement fait l’objet d’une consultation publique jusqu’au 21 avril.