/lifestyle/books
Navigation

Seuls sous la pluie

Les pluies
Vincent Villeminot 
FLEURUS
346 pages, dès 13 ans
Photo courtoisie Les pluies Vincent Villeminot FLEURUS 346 pages, dès 13 ans

Coup d'oeil sur cet article

Il pleut depuis huit mois. Huit longs mois sans interruption et sans soleil. Pris au piège, Kosh, son frère, la jolie Lou, un espiègle gamin et un bébé doivent tenter de survivre dans ce monde qui risque de les engloutir d’une minute à l’autre. S’ils restent ensemble, ils arriveront à traverser cette épreuve et rejoindre les parents de Lou. Mais, qu’arrivera-t-il si, un jour, ils se retrouvent chacun d’un côté différent de cette étendue d’eau à perte de vue?

Les pluies est un autre roman qui nous ­entraîne dans un contexte apocalyptique. Par contre, parmi tous les ­récits de fin du monde ou de zombies, cet ouvrage de l’auteur Vincent Villeminot se démarque par son originalité grâce à ce qui est à la source même de son histoire, c’est-à-dire des pluies ­diluviennes qui ne s’arrêtent jamais. Bref, un scénario inexploré, à ce jour, qui a de quoi donner froid dans le dos!

De fil en aiguille, le lecteur est invité à plonger (c’est littéralement le cas!) dans une intrigue captivante et bien fice­lée qui ne s’essouffle pas d’une miette. Violente par moment, cette histoire ne cesse de surprendre et on se délecte réellement de tous les imprévus que l’auteur a choisi de mettre sur le chemin de ses jeunes héros! Car, oui, Vincent Villeminot a fait un pari somme toute risqué en décidant de centrer son récit autour d’un groupe d’adolescents et même d’enfants, puisque leur capacité à se prendre en main, dans un tel contexte, pourrait parfois être un peu plus douteuse que si les personnages étaient des adul­tes... Cela étant dit, le personnage de Kosh est si fort qu’on ne ­ressent aucune barrière face à son âge. Le lecteur parvient facilement à s’identifier à lui et à imaginer ce qu’il ferait s’il était à sa place. En fait, il est assez effra­yant, par moments, de ­penser qu’une telle chose pourrait réellement arri­ver!

En septembre prochain, on aura droit, avec grand plaisir, au second tome de cette série. Il sera intéressant de voir si l’auteur sera en mesure de nous tenir en haleine, comme c’est le cas avec ce premier volet qui, honnêtement, pourrait se lire d’une seule traite... ou deux, du moins! Pour ­mettre un peu d’action dans un mois habituellement assez tranquille comme celui de janvier, Les pluies s’avère un choix de lecture gagnant.

À LIRE AUSSI

Un récit touchant

La vérité vraie
Dan Gemeinhart
Éditions Robert 
Laffont (collection R 
jeunesse)
290 pages, dès 10 ans
Photo courtoisie
La vérité vraie Dan Gemeinhart Éditions Robert Laffont (collection R jeunesse) 290 pages, dès 10 ans

Énorme coup de cœur, en ce début d’année. La vérité vraie est en plein le genre de roman qui ne laisse personne indifférent et qui vient nous chercher au plus profond de notre être. Mark est un jeune garçon gravement malade qui a décidé de ne plus laisser sa maladie mener sa vie. Il chérit, depuis toujours, le rêve ­d’escalader le mont Rainier. Ne sachant plus s’il lui reste ­beaucoup de temps à vivre, il fugue, ­accompagné de son ­fidèle chien Beau, pour se lancer dans cette grande aventure qui sera peut-être sa dernière... Un petit bijou qu’on a ensuite le goût de partager avec tout le monde, en ­prenant tout de même le soin d’avertir nos pro­ches de se tenir près d’une boîte de mouchoirs lors de la lecture!

S’accepter comme on est

Un amour de dragon
Claire Ubac,
illustrations d’Irène Bonacina
Albin Michel Jeunesse
40 pages, à partir de 5 ans
Photo courtoisie
Un amour de dragon Claire Ubac, illustrations d’Irène Bonacina Albin Michel Jeunesse 40 pages, à partir de 5 ans

Un album rigolo, mais qui pousse à réfléchir... Il raconte l’histoire d’un dragon qui, ­plutôt que de cracher le feu par sa gueule, le pète! Un don tout aussi étrange qu’embarrassant, il faut bien l’admettre. Surtout quand le dragon en question s’éprend d’une jolie dragonne. Dès lors, il met tout en œuvre pour lui déclarer son amour en lui cachant son «handicap». Il en perd un peu son identité, mais si ça finit par lui apporter l’amour, est-ce bien grave? Voilà justement la question que ce récit à la base bien inoffensif nous pousse à nous ­poser. Une façon assez rigolote, mais ­efficace de montrer aux jeunes lecteurs ­l’importance de s’accepter tel qu’on est!

Comment sauver l’univers

L’univers est un Ninja : 
Le livre bleu
Alex A.
 Presses aventure, Groupe Modus
130 pages, dès 8 ans
Photo courtoisie
L’univers est un Ninja : Le livre bleu Alex A. Presses aventure, Groupe Modus 130 pages, dès 8 ans

Découvrir, du jour au lendemain, qu’on est un des rares survivants de notre espèce et que notre destin n’est rien d’autre que de sauver l’univers, ça a de quoi déstabiliser n’importe qui! C’est précisément ce qui arrive à Iyo, un ninja bleu... On se transporte près de 600 ans après que les dieux se furent livré une rude bataille et que la magie soit chose du passé. C’est ce qui arrive quand le Grand A, un objet renfermant le pouvoir suprême de création, est convoité par tous... C’est dans un univers des plus créatif et imagé que nous entraîne Alex A., l’auteur et illustrateur de L’agent Jean, dans cette nouvelle bande dessinée. Un récit dynamique et coloré qui plaira certainement aux petits amateurs d’action!