/sports/fighting
Navigation

La rivalité se transforme en haine

La bataille aurait éclaté à une table VIP où se trouvaient des proches du boxeur québécois Steven Butler

Coup d'oeil sur cet article

Des proches du boxeur montréalais Steven Butler, frustrés, seraient à l’origine de la violente bagarre qui a fait quatre blessés au Centre Bell après sa défaite, samedi soir.

Selon plusieurs témoignages, le seau lancé vers le ring provenait d’une table VIP de partisans de Butler furieux de voir l’arbitre arrêter le combat et donner la victoire à l’Ontarien Brandon Cook.

«Il y avait de la haine, on sentait vraiment la rivalité Québec-Ontario grimper tout le long du combat», témoigne

Louis-Philippe Pelletier, un partisan qui a filmé la violente scène.

Le jeune homme n’en croyait pas ses yeux lorsqu’il a vu tables, chaises et bouteilles qui volaient.

«Les gens se donnaient des coups de poing, des coups de chaise, ça a dégénéré jusque dans les gradins», raconte M. Pelletier.

La bagarre n’a duré que quelques minu­tes, la sécurité du Centre Bell étant intervenue rapidement. Une cinquantaine de policiers ont aussi été dépêchés au domicile du Canadien.

Arrestations

Deux hommes ont été arrêtés à la suite de cette empoignade.

Un Montréalais de 22 ans fera face aujourd’hui à deux accusations d’agression armée et à une accusation de voie de fait. Connu des policiers, il sera aussi accusé de non-respect de conditions.

L’autre homme, âgé de 23 ans, a été relâché avec promesse de comparaître à une date ultérieure. Il sera accusé d’agression armée.

«Les enquêteurs continuent à visionner toutes les images disponibles pour voir s’il y aura d’autres arrestations», indique Jean-Pierre Brabant, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Assise au mauvais endroit

En plus de Brandon Cook qui a reçu le seau, deux agents de sécurité et deux amateurs de boxe ont été blessés.

Bouchra Ben s’est retrouvée bien malgré elle au cœur de l’action.

«J’ai assisté à des centaines d’événements sportifs et c’est la première fois que j’assiste à une réaction aussi violente», raconte la femme de 49 ans.

Mme Ben a été blessée à la tête lorsqu’elle a reçu la bouteille de vodka qui se trouvait dans le seau lancé vers le ring.

Elle a été transportée en ambulance pour une profonde coupure qui a nécessité sept points de suture.

«Je ne veux pas que la boxe soit ternie, mais je ne comprends pas qu’on serve des bouteilles d’alcool à deux pieds des athlètes», souligne-t-elle.

L’ancien joueur du Canadien Yvon Lambert était aussi tout près de l’action lorsque la foire a éclaté.

«Ce n’est pas le fun, de voir ça. C’est certain que les bouteilles d’alcool vont disparaître», dit-il.

Une des dernières batailles ayant marqué Montréal remonte au 21 avril 2008. La victoire du Canadien contre les Bruins de Boston, au premier tour des séries éliminatoires de la LNH, avait entraîné une violente émeute au centre-ville.

Hier, les instances du Centre Bell n’ont pas fait de commentaires à la suite de cet incident

Rivalité Québec-Ontario

L’affrontement entre l’Ontarien et le Québécois avait fait l’objet d’une

promotion autour de la rivalité des deux provinces.

Camille Estephan, le promoteur d’Eye of the Tiger Management, s’est dit gêné de la tournure de la soirée.

«C’est un geste irresponsable et inacceptable», souligne M. Estephan.

Il n’a pas voulu confirmer si le disgracieux incident avait été provoqué par l’entourage de son protégé.

Mauvaises fréquentations

Butler, qui a grandi dans le quartier Saint-Michel, serait entouré de mauvaises fréquentations.

Il y a deux ans, son meilleur ami, membre d’un gang de rue, est mort criblé de sept balles dans ce qui s’apparentait à un règlement de comptes.

«Ça m’a donné une motivation supplémentaire pour atteindre mes objectifs de carrière», avait dit Butler en juin 2015 en entrevue avec Le Journal.