/news/currentevents
Navigation

L’épicier au sourire contagieux

Azzedine Soufiane était un épicier aimé et respecté.
Photo courtoisie Azzedine Soufiane était un épicier aimé et respecté.

Coup d'oeil sur cet article

** Vous êtes invités à témoigner votre sympathie à la suite de cet attentat en écrivant à l'adresse opinions@quebecormedia.comNous publierons certains de ces messages en ligne par la suite.

Très pieux, Azzedine Soufiane, 57 ans, était un épicier aimé et respecté au sein de la communauté musulmane de Québec.

Son meilleur ami, Rachid Ben Amor, a décrit le défunt comme un homme au sourire permanant et contagieux. M. Soufiane était également admiré de son ami pour son honnêteté.

Il pesait par exemple les épices qu’il vendait au gramme près en s’assurant de soustraire systématiquement le poids du contenant.

«Je lui demandais si ça changeait quelque chose qu’il y ait 5 grammes de plus, se remémore M. Ben Amor. Il me répondait que je ne prendrais pas sa place pour répondre de ça devant le bon Dieu.»

Rachid Ben Amor s’est également souvenu d’un père fort soucieux du bien-être et de l’éducation de ses trois enfants. Accompagné de son épouse et de ses enfants, Azzedine Soufiane venait tout juste d’effectuer la Oumra (le petit pèlerinage) à La Mecque.

Ses amis se consolent désormais en parlant de ce voyage saint et en se rappelant que cet homme de foi a perdu la vie dans une mosquée, un lieu que les musulmans considèrent comme étant La Maison de Dieu.

«Quand on meurt de cette façon, dans un lieu sacré, on va directement au paradis», croit Kais Chaouache, un autre de ses amis.

Azzedine Soufiane, Marocain

  • Né le 10-10-1959, 57 ans
  • Père de trois enfants, âgés de 15 ans, 13 ans et 6 ans
  • Propriétaire de l’épicerie-boucherie Assalam (La Paix) à Sainte-Foy
  • Détenteur d’une maîtrise en Géologie à l’Université Laval.
  • Homme très pieux. Décrit comme extrêmement souriant par ses amis.