/sports/hockey/remparts
Navigation

Chapeau Matthew Boucher

Remparts Tigres
Photo Simon Clark Le capitaine a réussi un tour du chapeau et les Remparts de Québec ont savouré une victoire de 4-1 contre les Tigres de Victoriaville.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Les Tigres de Victoriaville ont eu beau feuler, se dresser le poil et montrer les crocs, ils n’ont pas réussi à intimider Evgeny Kiselev et contenir Matthew Boucher, mercredi soir, au Centre Vidéotron.

Le premier a été testé de 34 rondelles, dont 17 lors de la première période, pendant que le capitaine a réussissait un tour du chapeau et les Remparts de Québec ont savouré une victoire de 4-1 devant 7624 spectateurs.

Matthew Boucher, avec ses 25e, 26e et 27e de la saison, le dernier dans un filet désert, et Christian Huntley, avec son 10e, ont été les buteurs des Québécois. Samuel Hould a récolté deux mentions d’aide.

Alexandre Goulet (27e) a marqué l’unique but des Tigres. Un filet réussi durant un avantage numérique, à l’exemple de celui de Huntley.

Domination féline

Les visiteurs ont pris d’assaut le territoire des Remparts à la première période. Le décompte des lancers, 17-7 en faveur de la bande des Bois-Francs en témoigne.

Seules les prouesses de Kiselev ont permis au pointage de demeurer à zéro. Habile à repousser les rondelles à l’aide de ses jambières, le Russe a ensuite exécuté une pirouette pour voler son compatriote Ivan Kosorenkov de son 31e filet de la campagne.

À la 17e minute, Matthew Boucher s’est isolé dans l’enclave et à l’aide d’un revers, il a battu le gardien James Povall entre les jambes.

Kosorenkov a ensuite fait résonner un poteau à la gauche du gardien durant un avantage numérique qui s’est poursuivi en début de deuxième période.

Avance doublée

Les Remparts ont profité de leur deuxième supériorité numérique de la période pour doubler leur avance. La tête bien haute dans le coin de la zone ennemie, Louis-Filip Côté a repéré le défenseur Christian Huntley qui pointait vers l'enclave et ce dernier a compté son 10e but de la saison à l’aide de ses poignets.

Les Tigres auront dû patienter jusqu’en fin de troisième période pour tromper la vigilance de Kiselev. Profitant d’une supériorité numérique, Alexandre Goulet a inscrit son 27e but de la saison.

Mais Boucher a rapidement refroidi les ardeurs des Félins quand il a habilement déjoué Povall après avoir perdu un défenseur ennemi dans la brume nocturne.

Picco garde le moral malgré une autre épreuve

En attente d’un test de résonnance magnétique, examen nécessaire pour connaître l’étendue exacte des dommages subis par son épaule gauche, le défenseur des Remparts Andrew Picco refuse de s’apitoyer.

Même s’il n’a pas reçu l’opinion du spécialiste, Picco ne se berce pas d’illusions.

«J’ai peine à soulever mon bras, je n’ai aucune amplitude de mouvement», a précisé Andrew Picco en tentant de soulever son membre.

Mercredi, le vétéran de 19 ans s’est exercé dans le gymnase, au cas où de bonnes nouvelles lui seraient transmises par l’orthopédiste d’ici la fin de la semaine. Dans le meilleur des scénarios, une convalescence de deux semaines sera requise. Si une intervention chirurgicale est nécessaire pour réparer sa coiffe du rotateur, six semaines lui seront prescrites.

«Je suis simplement heureux d’être encore vivant!», a enchaîné Picco, qui avait chuté au bas d’une falaise à St. John’s en juin pendant qu’il célébrait la sélection de son copain Nathan Noel (Sea Dogs de Saint John) par les Blackhawks de Chicago quelques heures plus tôt durant la séance annuelle de repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Des séquelles

Picco a miraculeusement survécu à cette descente infernale à travers arbres et rochers. Au terme d’un séjour à l’hôpital et d’une longue convalescence, il avait repris le collier chez l’Océanic de Rimouski à l’automne.

Après avoir joué six parties entre le 30 septembre et le 14 octobre sous les ordres de Serge Beausoleil, le Terre-Neuvien avait poursuivi sa récupération chez les Tigres de Campbellton, de la ligue Junior A des Maritimes.

Le 8 novembre, les Diables rouges obtenaient ses droits en retour d’un choix de troisième ronde en 2017. «Ce fut une année brutale. Parce que je n’avais pu m’entraîner l’été dernier, j’anticipais des blessures cette saison.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.