/news/currentevents
Navigation

La Ville de Québec songe à implanter un cimetière musulman

Le maire de Québec, Régis Labeaume.
PHOTP JEAN-FRANCOIS DESGAGNÉS Le maire de Québec, Régis Labeaume.

Coup d'oeil sur cet article

Il n'y a aucun cimetière musulman à Québec, mais la situation pourrait bien changer bientôt, selon le maire Régis Labeaume.

Les corps des victimes de l'attentat de dimanche ne peuvent être inhumés à Québec. Les familles doivent donc se rabattre sur Montréal. La communauté souhaiterait qu'un lieu de sépulture soit disponible dans la capitale.

«C'est un dossier qui traîne depuis des années, mais on est en train de trouver des solutions», a fait savoir le maire de Québec, Régis Labeaume, mercredi.

La Ville réfléchit à la question depuis 2008, a-t-il indiqué. Les obstacles étaient nombreux, dit-il, en particulier sur le plan légal.

La communauté musulmans travaille de son côté à déterminer un endroit. «Ils nous ont déposé des plans. On est en train de travailler avec eux autres pour créer ce qu'il faut. On va les aider.»

En attendant, après des discussions avec la Ville, les responsables du cimetière Saint-Charles ont accepté d'accueillir les musulmans.

Funérailles au Centre des congrès

La Ville de Québec se prépare par ailleurs à la tenue de funérailles vendredi pour trois des six victimes de l'attentat.

Le porte-parole de M. Labeaume, Paul-Christian Nolin, a confirmé mercredi que la cérémonie aura lieu au Centre des congrès, autour de 11h.

«Il faut trouver un lieu, il faut que le lieu soit disponible. Parce que c'est un lieu qui doit contenir plusieurs milliers de personnes. Ils attendent beaucoup de visiteurs en provenance entre autres de Montréal», avait indiqué plus tôt le maire.