/finance/business
Navigation

À l’ère des bijoux connectés

Jamais deux sans trois, comme dit l’adage. Amotus est la troisième startup à laquelle participe Éric Dusablon, avec ses partenaires. Sur la photo, il est accompagné d’Audrey Bédard, responsable du marketing. (Était absent Benoît Bédard, cofondateur.)  
Photo Jean-François Desgagnés Jamais deux sans trois, comme dit l’adage. Amotus est la troisième startup à laquelle participe Éric Dusablon, avec ses partenaires. Sur la photo, il est accompagné d’Audrey Bédard, responsable du marketing. (Était absent Benoît Bédard, cofondateur.)  

Coup d'oeil sur cet article

La startup de Québec, Amotus solutions, a participé au développement de bijoux connectés destinés aux personnes pouvant nécessiter une assistance d’urgence.

Le module développé par Amotus au cours des derniers mois est aussi petit qu’une pièce de 1 $. Il est intégré aux bijoux Ora qui sont commercialisés par la compagnie Kasiel Solutions, établie à Saskatoon.

«On constate qu’il y a entre 30 et 40 % des gens qui ne portent pas leur bracelet d’urgence parce que l’objet démontre qu’ils ont une incapacité quelconque. Donc, c’était important de faire quelque chose d’à la fois beau et utile», a expliqué Éric Dusablon, président.

La production des modules sera effectuée à Québec. Les premières livraisons ont eu lieu tout juste avant la période des Fêtes. Ora a lancé sa gamme de produits au Consumer Electronics Show en janvier à Las Vegas.

«Le client souhaitait un module rechargeable doté d’une grande autonomie. Ce qui nous démarque des autres produits sur le marché, c’est que l’appareil est capable de faire un appel directement au 911», a ajouté M. Dusablon.

Si le module n’est pas en mesure de contacter des proches après deux minutes et demie d’essai, les services d’urgence sont automatiquement alertés.

Amotus élabore aussi des solutions destinées au secteur industriel. L’entreprise commercialise aussi sa propre innovation, Nubitus, qui est une clé USB nuagique permettant d’optimiser les coûts de gestion. Cette entreprise de Québec, fondée en 2013, compte parmi ses partenaires des compagnies comme Sonatest.

 

L’INDUSTRIE en 2020

  • 50 milliards d’objets connectés
  • Un marché global de 7000 milliards de dollars
  • 420 millions de voitures connectées
  • 19 millions de vêtements connectés en magasin

(Source: magazine Objetconnecte.com)

 

2,7 M$ d’investissement

Le Groupe Transrapide de Québec a annoncé qu’il procédait à l’acquisition de 15 nouveaux camions, ce qui représente un investissement avoisinant les 2,7 M$. La compagnie de transport, active au Canada et aux États-Unis, a choisi des camions Kenworth 2018. La livraison a débuté la semaine dernière.

 

H2O Innovation se démarque

Félicitations à Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation qui a été nommé récemment dans le Top 25 des leaders internationaux de l’industrie de l’eau et des eaux usées visant à reconnaître les talents des leaders à faire croître les entreprises dans le domaine.