/lifestyle/books
Navigation

Article 353 du code pénal

Article 353 du
 code pénal 
Tanguy Viel
Aux Éditions de
 Minuit, 176 pages
Photo courtoisie Article 353 du code pénal Tanguy Viel Aux Éditions de Minuit, 176 pages

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir lu le nouveau roman de Tanguy Viel, difficile de ne pas plaider en sa faveur!

Ce petit bouquin, qui a réussi à nous enchanter jusqu’à la fin, commence de façon assez abrupte: au cours d’une sortie en mer non loin des côtes bretonnes, le héros – si on peut l’appeler ainsi! – ne pourra résister à la tentation de jeter par-dessus bord un certain Antoine Lazenec.

Et lorsque le corps de ce dernier sera repêché, Martial Kermeur – c’est ainsi que s’appelle le héros! – sera aussitôt appréhendé par la police pour être conduit dans le bureau d’un juge prêt à entendre son histoire.

Au fil des pages, on apprendra donc que ledit Lazenec a débarqué six ans plus tôt dans un bourg brumeux de Bretagne en promettant d’en faire bientôt le «Saint-Tropez du Finistère». Appuyé par le maire des lieux, Lazenec souhaitait en effet y bâtir cinq immeubles de luxe donnant sur la mer avec fitness, piscine intérieure, solarium et terrasse sur le toit, en offrant bien sûr aux habitants du coin la chance d’en profiter les premiers. Ce qui explique pourquoi Kermeur, l’un des très nombreux ouvriers de l’arsenal de Brest à avoir été licencié au tournant des années 1990, n’a pas hésité longtemps avant de troquer ses 400 000 francs d’indemnités contre un somptueux trois-pièces. Le hic? Le projet finira très vite par prendre l’eau et, dans le bureau du juge, Kermeur remontera à la source pour raconter la cascade de catastrophes qui en a découlé.

Une «confession-fleuve» souvent jubilatoire, l’auteur nous invitant en douce à jouer les médiateurs. Car peu importe nos origines ou nos convictions, on peut tous un jour ou l’autre tomber entre les griffes d’un ­promoteur immobilier véreux.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

L’homme-dé

Luke Rhinehart, 
aux Éditions de l’Olivier, 
528 pages
Photo courtoisie
Luke Rhinehart, aux Éditions de l’Olivier, 528 pages

Depuis sa sortie, en 1971, ce fascinant roman n’a ­jamais cessé de réjouir les lecteurs avides de sensations fortes. En laissant systématiquement aux dés le soin de décider à sa place ce qu’il doit faire ou non, le psychanalyste new-yorkais Luke Rhinehart a en effet été à l’origine d’un courant subversif où tout le monde est désormais susceptible de ­commettre le pire... si tel en décide le hasard.

Traces de l’histoire de Montréal

Paul-André 
Linteau,
 Serge Joyal et
 Mario Robert, 
aux Éditions 
du Boréal, 
184 pages
Photo courtoisie
Paul-André Linteau, Serge Joyal et Mario Robert, aux Éditions du Boréal, 184 pages

L’un des premiers livres de 2017 à souligner comme il se doit la prolifique histoire de Montréal, qui célèbre cette ­année ses 375 ans d’existence. Abondamment illustré avec cartes, gravures, tableaux, photos, vues aériennes et ­affiches, il permet de ­découvrir en un clin d’œil les ­principaux héros de la ville, ses lieux emblématiques ou ses moments les plus cruciaux. Un incontournable qui fascinera petits et grands.

Libérer sa voix

Hélène Parent, aux 
Éditions de l’Homme, 
104 pages
Photo courtoisie
Hélène Parent, aux Éditions de l’Homme, 104 pages

Tout le monde n’ayant pas la chance d’avoir une voix de stentor, cet ­ouvrage montre, avec de nombreux exemples et exercices à l’appui, ­comment s’exprimer en public de manière à se faire entendre plus ­facilement et à mieux captiver l’attention. L’auteur, qui enseigne depuis des années aux professionnels de la scène, a ainsi préparé la voie à bien des artistes!

Le grand dictionnaire des mots croisés

Lise Beaudry, 
aux Éditions 
Québec-
Livres, 
688 pages
Photo courtoisie
Lise Beaudry, aux Éditions Québec- Livres, 688 pages

Cette énième édition, qui réunit ce coup-ci plus de 735 000 termes, est sans conteste le meilleur allié des fervents amateurs de mots croisés: en plus d’en compiler les définitions en s’attardant aussi sur celles des noms de chefs d’État, d’artistes, de plantes ou de lieux reculés, elle peut permettre de tripler les points avec quantité de vocables commençant par les lettres K, Q, W ou Z!

Frissons garantis
Drone Land
Tom Hillenbrand
Aux Éditions 
Piranha, 320 pages
Photo courtoisie
Drone Land Tom Hillenbrand Aux Éditions Piranha, 320 pages

À mi-chemin entre la dystopie et le polar, ce thriller nous oblige à ­regarder le futur d’un drôle d’œil. Car si les innombrables innovations technologiques permettent notamment de rester au sec avec des vestes équipées de neutralisateurs de pluie, de voyager à bord de voitures se déplaçant toutes seules ou d’être branché en temps réel au reste du monde à l’aide de simples lunettes de données, les drones ­occupent une place de choix. Pour formuler les choses autrement, il est pratiquement impossible de ­lever le petit doigt sans que l’un d’eux n’en capte chaque mouvement et n’en transmette les détails à Terry, l’ordinateur de recherche mégapuissant de l’Europol.

Du coup, l’inspecteur-chef Aart van der Westerhuizen aura beaucoup de mal à comprendre comment un éminent député du Parlement européen a subrepticement pu être assassiné à moins de 32 km de Bruxelles, l’une des capitales les plus surveillées d’Europe. Et en tentant d’en découvrir les raisons, il ne tardera pas à réaliser que Terry, l’outil ultrasophistiqué qui lui sert habituellement à résoudre toutes ses affaires, est peut-être loin d’être aussi fiable que ses ­supérieurs le pensent.

Une lecture étonnamment addictive qui en surprendra plus d’un.