/news/currentevents
Navigation

Les matchs du Canadien pourraient être perturbés

Les ambulanciers d’Urgences-santé font pression

Coup d'oeil sur cet article

Les ambulanciers d’Urgences-santé en grève depuis dimanche menacent de perturber des matchs du Canadien où leur présence est obligatoire.

«Sans des ambulanciers sur place, il ne pourra pas y avoir de match. On espère que les négociations avancent rapidement pour ne pas se rendre jusque-là», lance Réjean Leclerc, le président du syndicat préhospitalier de la CSN.

Les 960 ambulanciers d’Urgences-santé de Montréal et de Laval ont déclenché une grève dimanche matin.

Sans convention collective depuis deux ans, les syndiqués doivent quand même assurer certains services essentiels.

Tous les appels au 911 pour des ambulances seront donc traités.

Toutefois, si leurs moyens de pression ne sont pas suffisants ils entendent prendre en otage les partisans du Canadien dès le mois de mars.

«Ce sont des événements privés qui exigent la présence de paramédicaux. Si on ne peut pas y être, ils ne peuvent malheureusement pas les tenir», insiste M. Leclerc.

La présence d’ambulanciers est aussi nécessaire pour les matchs des Alouettes ou encore les courses de Formule 1.

Urgences-santé rassurant

Chez Urgences-santé, on se fait plutôt rassurant. Une rencontre entre les deux parties est prévue le 15 février.

«Les gens ne doivent pas avoir peur d’avoir un service moins efficace. Tous les appels aux ambulanciers sont traités», dit Benoît Garneault, porte-parole d’Urgences-santé.

Quant aux événements sportifs d’envergure qui pourraient être menacés, il assure que les cadres sont prêts à prendre la place des syndiqués pour qu’ils ne soient pas annulés.

Les ambulanciers réclament notamment une augmentation de salaire, une amélioration de leur régime de retraite ainsi qu’une diminution de la charge de travail.