/news/society
Navigation

Voici ce que nous apprend le plus récent recensement sur la grande région de Québec

Coup d'oeil sur cet article

La grande région de Québec a passé le cap des 800 000 âmes, selon des données du recensement 2016 publiées mercredi, et à ce rythme, la capitale atteindra un million d’habitants en 2046.

800 296. Il s’agit de la population de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, un territoire qui couvre les deux rives, de Valcartier à Saint-Lambert et de Neuville à Beaumont. Seule, la Ville de Québec compte 532 000 habitants. Lévis compte 143 000 personnes.

Depuis le recensement précédent en 2011, Québec a attiré en moyenne 6600 personnes chaque année. À ce rythme, la RMR de Québec atteindra un million d’habitants d’ici une trentaine d’années.

Les prévisions de croissance sont des données très importantes pour les villes, qui doivent planifier en conséquence. Le taux de croissance dans le recensement est comparable à celui qui figure dans l’étude de faisabilité sur le tramway et le SRB, qui prédit une population de 977 400 personnes en 2041.

Ralentissement de la croissance

La population de la ville continue d’augmenter, mais la croissance ralentit. C’est la même tendance globale qu’au Québec et au Canada, à l’exception de l’Ouest canadien, où la croissance s’accélère. À Québec, elle a été de 4,3 % ces cinq dernières années, contre 6,5 % entre 2006 et 2011. La croissance de Québec est légèrement supérieure à celle de la province, mais inférieure à celle du pays.

Étalement urbain

Les villes de Québec et de Lévis ont grandi beaucoup moins vite que la périphérie, ce qui signifie que l’étalement urbain se poursuit dans la région. Par exemple, la croissance dans la couronne nord est tout à fait spectaculaire, comme le démontre le tableau plus bas.

Même rang

Québec conserve le même rang au sein de la province et du Canada. La RMR est la deuxième plus grande au Québec après Montréal et la septième ville la plus populeuse au Canada, derrière Edmonton, et devant Winnipeg.

Des chiffres ronds

C’est l’année des chiffres ronds. En 2016, Québec a atteint 800 000 personnes, Montréal a dépassé 4 millions, le Québec a dépassé 8 millions et le Canada a franchi le seul du 35 millions d’habitants.

Croissance de la population au sein de la RMR de Québec, 2011-2016

  • RMR Québec : 4,3 %

Plus forte croissance

  • Sainte-Brigitte-de-Laval : 29 %
  • Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier : 21,9 %
  • Beaumont : 21,6 %
  • Fossambault-sur-le-Lac : 21,5 %
  • Shannon : 18,6 %
  • Stoneham : 17,6 %
  • Boischatel : 17,4 %
  • Saint-Gabriel-de-Valcartier : 15,3 %

Plus faible croissance

  • Saint-Laurent-de-l’île-d’Orléans : -3 %
  • L’Ange-Gardien : 1,7 %
  • L’Ancienne-Lorette : -1,2 %
  • Sainte-Pétronille : - 0,8%
  • Saint-Antoine-de-Tilly : -0,4%
  • Saint-François-de-l’île-d’Orléans : 0
  • Québec : 3 %
  • Lévis : 3,3 %

Population des 10 plus grandes villes (RMR) au Canada en 2016

  • Toronto : 5 928 000
  • Montréal : 4 099 000
  • Vancouver : 2 463 000
  • Calgary : 1 393 000
  • Ottawa/Gatineau : 1 324 000
  • Edmonton : 1 321 000
  • Québec : 800 000
  • Winnipeg : 778 000
  • Hamilton : 748 000
  • Kitchener-Cambridge-Waterloo : 524 000

Population des 10 plus grandes villes (RMR) au Québec en 2016

  • Montréal : 4 099 000
  • Québec : 800 000
  • Gatineau : 332 000
  • Sherbrooke : 212 000
  • Saguenay : 161 000
  • Trois-Rivières : 156 000
  • Drummondville : 96 000
  • Granby : 85 000
  • Saint-Hyacinthe : 60 000
  • Rimouski : 55 000