/news/provincial
Navigation

Décentralisation des activités: Labeaume satisfait du virage carnavalesque

Bonhomme Carnaval et le maire de Québec, Régis Labeaume
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANCOIS DESGAGNÉS Bonhomme Carnaval et le maire de Québec, Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Le Carnaval de Québec a réussi son virage, estime le maire Régis Labeaume, qui encense la décentralisation des activités. Il souhaite même que l’organisation exploite davantage cette nouvelle formule dans le futur.

Invité à dresser son propre bilan de la 63e édition, lundi, le maire de Québec a lancé des fleurs à l’organisation qui a fait le bon choix, selon lui, en quittant les plaines d’Abraham au profit de sites comme le parc de l’Amérique française, la place de l’Assemblée-Nationale, le parc de l’Esplanade, le parc de la Francophonie, la Grande Allée et la place D’Youville.

«Oui, c’est une bonne chose. Moi, je pense qu’il devrait y avoir des activités carnavalesques sur toutes les artères commerciales, mais bon, ça va se faire au fur et à mesure. On regarde ça avec eux», a-t-il réagi en marge d’un point de presse au Petit Théâtre de Québec dans le quartier Saint-Sauveur.

Sites plus accessibles

«Moi, ce que j’ai entendu dire, c’est que les gens étaient contents. Ils sont surtout contents que ça sorte du bol et que ça soit en plein milieu de la ville, accessible entre autres à la place de l’Amérique française. Je n’ai que des opinions très positives par rapport à ce qui s’est passé cette année», a-t-il ajouté.

Des éloges au nouveau C.A.

Le maire de Québec a été élogieux à l’endroit des nouveaux administrateurs qui avaient reçu le mandat de redresser la barre après des années difficiles sur le plan financier.

«Ils progressent. Ça fait deux ans que le nouveau conseil d’administration est à l’œuvre. Ils ont changé bien des choses. On ne peut pas tout révolutionner du jour au lendemain, mais je suis vraiment très content du groupe qui a accepté de donner un gros coup de main et de mettre l’épaule à la roue pour changer le Carnaval, pour le faire shifter comme on dit. Ils sont en train de réussir», s’est-il réjoui.