/entertainment/shows
Navigation

Metallica de retour sur les plaines d'Abraham pour le 50e Festival d'été de Québec

Metallica revient sur les plaines d'Abraham après un premier passage au Festival d'été de Québec en 2011.
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANCOIS DESGAGNÉS Metallica revient sur les plaines d'Abraham après un premier passage au Festival d'été de Québec en 2011.

Coup d'oeil sur cet article

Six ans après avoir viré la ville de Québec à l’envers, Metallica sera de retour sur les plaines d’Abraham le 14 juillet pour célébrer le 50e anniversaire du Festival d’été.

Après plusieurs semaines d’intenses spéculations, le groupe heavy metal favori des Québécois a confirmé, lundi matin, que Québec et Montréal (parc Jean-Drapeau, le 19 juillet) ont une place dans l’itinéraire de la portion nord-américaine de sa tournée Worldwired.

En plaçant Metallica dans la case du vendredi 14, le FEQ s’offrira un dernier weekend très rock puisque les Britanniques Muse sont déjà confirmés pour la soirée de clôture du 16. De quoi réjouir les commerçants de la Haute-Ville qui verront débarquer plusieurs dizaines de milliers de festivaliers pour ces concerts qui seront sans l’ombre d’un doute très courus.

«C’est un gros one-two punch. Ça va possiblement être le plus gros weekend de l’histoire du Festival d’été», avance le directeur de la programmation Louis Bellavance.

Aussi fou qu’en 2011?

Ce sera donc la deuxième présence de Metallica comme tête d’affiche du FEQ. Le premier, en 2011, avait été mémorable à bien des égards. Une marée humaine quasi incontrôlable avait envahi les Plaines. Des spectateurs avaient même abattu des clôtures pour accéder au site.

L’organisation n’a d’ailleurs jamais pu comptabiliser le nombre de spectateurs qui avaient assisté au concert. Ce qui explique pourquoi la plus grosse foule enregistrée au FEQ demeure les 103 000 personnes présentes lors de la visite des Rolling Stones.

Metallica sur les Plaines 2.0 peut-il surpasser la frénésie de 2011? «Dans la nouvelle configuration du site, on devrait pouvoir faire plaisir à plus de monde et ça devrait bien se passer. Pour moi, c’est clair que Metallica est plus gros maintenant qu’il ne l’était en 2011. Ils sont devenus une machine de mise en marché extraordinaire», indique Louis Bellavance.

Un cadeau du 50e

En plus de permettre aux Québécois d’entendre live pour la première fois les pièces de Hardwired... To Self-Destruct, sorti l’automne dernier, le concert sur les Plaines est aussi un cadeau d’anniversaire que s’offre le FEQ.

«On a toujours pensé qu’il fallait faire des clins d’œil au passé de l’événement pour le 50e», dit M. Bellavance, en précisant que de plus en plus de têtes d’affiche du passé reviendront au festival, comme Rammstein, l’an passé.

«Après six ans, il est grand temps de ramener un band de cette envergure. De toute façon, nous avons présenté beaucoup d’artistes et on ne peut pas en inventer. Dans le cas de Metallica, cela a pris forme quand on a vu que l’album sortait. C’était un no-brainer, il fallait que ce soit chez nous.»

Des concerts mémorables à Québec

Le 3 juin 1994, plus de 40 000 personnes se rendent à l’Hippodrome pour assister au premier concert extérieur de Metallica à Québec.

Les 31 octobre et 1er novembre 2009, Metallica fait salle comble au Colisée Pepsi. Les deux concerts seront immortalisés sur le DVD Quebec Magnetic, mis sur le marché deux ans plus tard.

Plus de 100 000 personnes s’entassent sur les plaines d’Abraham, le 16 juillet 2011, lors du premier concert de Metallica au Festival d’été.

Les 14 et 16 septembre 2015, le groupe revient à Québec pour un programme double inusité qui voit Metallica donner le tout dernier concert du Colisée Pepsi avant d’inaugurer, deux jours plus tard, la programmation spectacles du Centre Vidéotron.