/lifestyle/books
Navigation

Ce que tient ta main droite t’appartient

Ce que tient ta 
main droite 
t’appartient
Pascal Manoukian
Aux Éditions Don
 Quichotte, 
288 pages
Photo courtoisie Ce que tient ta main droite t’appartient Pascal Manoukian Aux Éditions Don Quichotte, 288 pages

Coup d'oeil sur cet article

Un roman qu’on a commencé à lire quelques heures après la tragédie de la grande mosquée de Québec et qui, encore aujourd’hui, ne cesse de nous hanter.

Accompagnée de ses deux meilleures amies, Charlotte ira un soir manger dans un resto branché de Paris pour fêter le bonheur: enceinte de six mois, elle file le parfait amour avec Karim, le truqueur monteur d’origine algérienne avec lequel elle vit depuis cinq ans, et si tout se passe bien, elle ne pourra bientôt plus se déplacer sans couches ni poussette. Une heureuse perspective d’avenir qui sera balayée en quelques secondes lorsque deux hommes armés de pistolets-mitrailleurs débarqueront au Zébu Blanc avant d’actionner leurs ceintures d’explosifs.

Cette attaque, menée au nom de l’État islamique, fera 38 morts et 92 blessés, sans parler de tous ceux qui, à l’instar des proches de Charlotte, ne tarderont pas à en souffrir mortellement. N’ayant absolument plus rien à perdre, Karim décidera ainsi de remonter à la source pour comprendre ce qui a bien pu pousser l’un des auteurs de l’attentat – un jeune Français ayant grandi dans la même banlieue que lui – à se radicaliser pour servir aussi mal la religion musulmane. Et grâce au web, il retrouvera en un éclair celui qui a réussi à le transformer en assassin, celui qui, depuis un certain temps déjà, réussit à récupérer en douce tous les dérangés de la planète avides de donner un sens à leur vie merdique. L’objectif qu’il a en tête? Aller en terre de Shâm pour ­approcher ce «laveur de cerveaux» et jouer pour de vrai à Call of Duty.

Un roman qu’on n’est pas prêt d’oublier.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Nos baisers sous la neige

 

Karen Swan, aux 
Éditions Prisma, 
552 pages
Photo courtoisie
Karen Swan, aux Éditions Prisma, 552 pages

À quelques jours de la Saint-Valentin, un peu de romance s’imposait. Et à ce chapitre, ce pavé nous a paru tout indiqué: Allegra Fisher, qui ne vit que pour son travail, devra coup sur coup affronter deux problèmes de taille. Le premier? Un nouveau collègue un peu trop séduisant. Le second? Une grand-mère dont le corps vient d’être retrouvé dans les glaces. Mon tout? Une ­étonnante histoire d’amour qui nous emporte par monts et par vaux.

200 drôles d’expressions érotiques

 

Agnès Pierron, 
aux  Éditions 
Le Robert, 
416 pages
Photo courtoisie
Agnès Pierron, aux Éditions Le Robert, 416 pages

Un ouvrage coquin à ­souhait, puisqu’il recense 200 expressions courantes dont l’origine est ­intimement liée au sexe. Désormais, on aura donc bien des raisons de rougir chaque fois qu’on entendra «mettre la charrue avant les bœufs», «ne pas y aller par quatre chemins», «donner un coup de pouce», «faire profil bas» ou «chercher midi à ­quatorze heures»!

Cœurs

 

Collectif, 
aux Éditions 
Marabout, 
100 pages
Photo courtoisie
Collectif, aux Éditions Marabout, 100 pages

Le gros plus de ce carnet de coloriage ayant les cœurs pour thème? Toutes ses pages sont détachables, ce qui veut dire qu’une fois joliment colorées, on peut les offrir, les coller un peu partout dans la maison ou les glisser en douce dans les affaires de notre tendre moitié. Une façon sympa de ­souligner la fête des amoureux.

Envies chocolat

 

Frédéric Bau,
 aux Éditions 
Albin  Michel, 
176 pages
Photo courtoisie
Frédéric Bau, aux Éditions Albin Michel, 176 pages

Une chouette idée-cadeau pour sortir des sentiers ­battus et envelopper autre chose qu’une simple boîte de chocolats: ce livre, qui décline au plus-que-parfait toutes les nuances aromatiques du chocolat, propose en effet 80 recettes assez simples à suivre pour déguster sous la couette puits d’amour, macarons moelleux, nougat glacé, truffes, éclairs, cannelés, sachertorte ou sablés. De quoi se régaler jusqu’au petit matin!

Suspense et surprises

 

Wonderland
Jennifer Hillier
Aux Éditions Hugo, 
360 pages
Photo courtoisie
Wonderland Jennifer Hillier Aux Éditions Hugo, 360 pages

Sans Wonderland, le plus grand parc d’attractions du nord-ouest des États-Unis, la petite ville de Seaside n’existerait pas. Ce qui explique pourquoi, dès qu’un truc étrange s’y déroule, la police locale doit intervenir dans les plus brefs délais avant que la moindre information susceptible de nuire à la réputation des lieux ne filtre dans les médias.

Cette fois-ci, elle aura cependant beaucoup de mal à le faire: le cadavre à moitié décomposé d’un inconnu vêtu de haillons a en effet été découvert au pied de la grande roue, et ce, quelques jours seulement avant le début de la haute saison. Une sale affaire qui obligera Vanessa Castro, nouvellement promue chef-adjointe de la police municipale de Seaside, à prouver très rapidement qu’elle vaut beaucoup mieux que son prédécesseur, sa propre fille devant revêtir pendant tout l’été l’uniforme violet et kaki des employés de Wonderland. Car l’une comme l’autre ne tarderont pas à ­découvrir l’envers du décor, ce site touristique recélant quantité de ­sordides secrets.

On mentirait en affirmant qu’il s’agit là d’un brillant thriller, le style et l’intrigue ne révolutionnant rien. Mais faisant partie des fans de Stephen King, l’auteure a toutefois réussi à y instiller une bonne dose de suspense et de surprises!