/finance/business
Navigation

Il n’y a pas d’âge pour se lancer en affaires

Il n’y a pas d’âge pour se lancer en affaires
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas d’âge pour se lancer en affaires. Denis Tremblay, propriétaire de Scoop Vision, a décidé de plonger dans l’aventure à 66 ans.

M. Tremblay a démarré son entreprise, il y a quatre mois, en s’attaquant au marché de la vente de lunettes. «Je m’en allais vers ma retraite, mais moi, il faut que ça bouge. J’ai fait du développement pour les autres jusqu’à ce que je décide de donner un coup de main à mon fils. On a analysé ensemble plusieurs scénarios», a expliqué M. Tremblay qui a fait carrière pendant 37 ans dans le domaine de la lunetterie.

De cette réflexion est née Scoop Vision, rue Soumande, à Québec. L’entreprise vend des lunettes au prix d’internet tout en maintenant un service de laboratoire pour la taille des verres et les ajustements de montures. Elle ne fait pas d’examen de la vue. Elle exécute les ordonnances rédigées par les optométristes.

Moins de six mois après l’ouverture de son commerce, M. Tremblay prépare déjà le lancement de deux autres succursales, l’une à Lévis et l’autre à Saint-Georges. Il est aidé par son fils Gabriel Perron, 33 ans, qui suit ses traces.

«C’est un virage, car je m’en allais vers la retraite. Je suis là pour lancer l’entreprise. Après ça, je verrai. Je travaille quand même 70 h par semaine. Pas pire pour la retraite!» a-t-il ajouté.

M. Tremblay a mis de côté ses autres projets, comme faire du bénévolat, pour se consacrer à son entreprise. «C’est un défi! Je veux prouver aux gens qu’on est capable de relever des défis, peu importe l’âge!» a-t-il conclu.

L’industrie de la vue au Canada

  • 57 % des adultes souffriraient de problèmes de vision
  • 3,9 G$ de dépenses totales en soins de la vue en 2012
  • 1642 opticiens au Québec 

55 bougies

La campagne de financement de Cité Joie, qui est coprésidée par MM. Alain Guay, président de Caron & Guay, et Richard Laflamme, associé chez Stein Monast S.E.N.C.R.L. avocats, a permis d’amasser 750 000 $ jusqu’à présent. L’objectif est fixé à 1,5 M$. Cité Joie, qui offre du répit aux personnes handicapées et à leur famille, souligne en 2017 ses 55 ans d’existence. Bonne fête!

Louis Roy, PDG de l’année ! 

Il n’y a pas d’âge pour se lancer en affaires
Photo d'archives

Félicitations à Louis Roy, du groupe Optel, qui a remporté le prestigieux prix «PDG de l’année Investissement Québec 2017». Président fondateur du groupe Optel, M. Roy est reconnu pour ses valeurs humai­nes fortes et pour sa capacité à s’entourer de collaborateurs qui partagent sa vision. Décerné par l’Association québécoise des technologies, en collaboration avec Investissement Québec, ce prix représente une source d’inspiration pour les dirigeants de l’industrie des TIC au Québec.