/news/politics
Navigation

Le Bloc québécois soulève l’absence d’étude apparente du ministre Bains

Coup d'oeil sur cet article

Le Bloc québécois s’étonne qu’un document laisse penser qu’aucune étude n’a été présentée au ministre Navdeep Bains par ses fonctionnaires avant qu’il n’autorise, en mai dernier, la vente du quincaillier RONA au géant américain Lowe’s.

Le député bloquiste Xavier Barsalou-Duval a effectué une demande en vertu de la Loi sur l’accès à l’information au ministère du Développement économique Canada, dans laquelle il demandait que soient rendus publics tous documents, analyses et études présentés au ministre dans le cadre de la transaction de 3,2 G$ de l’entreprise québécoise.

«Nous avons procédé à une recherche complète et nous regrettons de vous informer que nous n’avons pas trouvé de documents qui répondent à votre demande», indique le ministère en réponse à la demande du député.

M. Barsalou-Duval rappelle que le ministre Bains avait pourtant soutenu aux Communes que la Loi sur Investissement Canada oblige qu’une analyse des avantages nets soit effectuée avant d’approuver la vente.

En entrevue avec Le Journal, en juin dernier, le ministre avait d’ailleurs confirmé qu’une telle étude avait été effectuée et qu’elle mettait notamment l’accent sur les emplois et le siège social.

«Je m’attendais en faisant cette demande d’accès à ce qu’on me remette des documents caviardés, avec des bouts cachés. Mais dans la demande, c’est clair, c’est écrit qu’ils n’ont aucun document correspondant à notre demande», déplore le bloquiste.

Pas plus d’explications

Le bureau du ministre n’a pas été en mesure de fournir plus d’explications. «Les dispositions de la Loi sur Investissement Canada en matière de confidentialité ne nous permettent pas d’élaborer davantage», a indiqué la porte-parole du ministre, Pauline Tam, mercredi. M. Bains a pour sa part assuré, mercredi, qu’une «étude appropriée» avait été faite et qu’en tant que ministre responsable de ce dossier, «je vois toute l’information pertinente».