/finance
Navigation

Croissance de 1,9 % au Québec, prédit le Conference Board

bloc finances economie croissance
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA |  L’économie québécoise a dépassé les attentes en 2016 et continuera sur sa lancée cette année, prévoit le Conference Board du Canada.

L’organisme de recherche estime que le Produit intérieur brut (PIB) réel du Québec connaîtra une croissance de 1,9 % en moyenne en 2017 et en 2018.

Dans sa nouvelle Note de conjoncture provinciale de l’hiver 2017, publiée jeudi, le Conference Board du Canada anticipe que les ménages québécois disposeront de revenus disponibles supérieurs en raison de l’élimination graduelle de la contribution santé au cours des deux prochaines années.

«Combiné à une forte création d'emplois, cela devrait se traduire par une respectable augmentation des dépenses des ménages», avance-t-on.

Par ailleurs, le Conference Board affirme que les exportations et les investissements des entreprises dans le matériel et l'outillage «sont deux sujets de préoccupation» pour le Québec.

À défaut d’un redressement dans ces deux secteurs, l’organisme croit que les perspectives de croissance à plus long terme de l’économie québécoise pourraient en souffrir.

C’est l’Alberta qui devrait connaître la meilleure croissance économique de toutes les provinces cette année, principalement en raison d’une production pétrolière en pleine expansion.

Selon le Conference Board, le PIB réel de l’Alberta devrait augmenter de 2,8 % en 2017, en partie en raison des efforts de reconstruction de Fort McMurray, touchée par d’énormes incendies de forêt l’an dernier. La province devrait connaître la plus forte croissance de toutes les provinces cette année, bénéficiant d'une grande stabilité du marché pétrolier mondial dans la foulée du récent accord pour la réduction de la production d'or noir par l’OPEP.

«Toutefois, nous nous attendons à une allure moins vive l'an prochain, car les prix du pétrole ne devraient pas augmenter beaucoup, a expliqué Marie-Christine Bernard, directrice associée, Prévisions provinciales, au Conference Board du Canada. En dehors de l'Alberta, toutes les provinces devraient connaître une croissance économique positive en 2017, à l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador.»

L'économie de Terre-Neuve-et-Labrador devrait se contracter de 1,8 % en 2017 et le taux de chômage devrait grimper à 15,5 %.

Dans le cas de l’Ontario et de la Colombie-Britannique, on prédit une croissance économique solide cette année, respectivement de 2 % et 1,9 %, et ce, malgré un léger ralentissement.