/news/consumer
Navigation

De la tourtière aux légumes à la cabane à sucre sans viande

cabane végé
Photo COLLABORATION SPÉCIALE, Isabelle Houle Simon Meloche-Goulet et Marilyne Demers invitent les gens à découvrir un menu de cabane à sucre alternatif et végétarien. Au menu de La Cabane à Tuque: de la tourtière au millet et légumes, de la soupe aux pois et des patates rissolées.

Coup d'oeil sur cet article

MONT-TREMBLANT | Oubliez le jambon, le lard et les oreilles de crisse. Une nouvelle cabane à sucre pour les végétariens vient d’ouvrir dans les Laurentides.

La Cabane à Tuque, nouvelle entreprise du couple Simon Meloche-Goulet et Marilyne Demers, serait une des premières au Québec à ne pas servir de viande.

Les traditionnelles fèves au lard ont été remplacées par des fèves simples accompagnées­­ d’aubergines déshy­dratées et de poivrons, question de rappeler­­ la texture des fèves au lard.

Aussi, une tourtière de millet et légumes­­ est servie ainsi que de la choucroute­­ coréenne.

«Même les végétariens que je connais étaient sceptiques à l’idée qu’une cabane­­ à sucre puisse servir des repas sans viande», affirme le propriétaire de l’endroit, Simon Meloche-Goulet.

Petit, naturel et intime

M. Meloche-Goulet, 33 ans, rêvait de se lancer en affaires. Végétarien depuis 16 ans, il avait une idée très précise du genre d’entreprise qu’il voulait gérer.

En 2013, il a construit une petite maison­­ écologique isolée en béton de chanvre, matériau isolant fait de paille de chanvre, de chaux et d’argile. La maison a aussi un plancher chauffant en terre crue, un mélange de sable d’argile­­ rempli d’huile de lin, question de garder le sol solide.

La maison sert également de petite cabane­­ à sucre pouvant accueillir 35 invités au maximum.

«Je comprends que pour certains entrepreneurs­­, c’est un domaine lucratif et qu’il faut faire rouler le restaurant, mais moi, je ne voulais pas recevoir les gens dans un mode industriel. Je voulais vraiment trouver un projet qui m’appartienne», poursuit-il.

M. Meloche-Goulet sert des ingrédients biologiques qui proviennent majoritairement­­­­ des producteurs locaux­­. Son sirop d’érable est d’ailleurs récolté chez son voisin immédiat, qui possède une érablière.

«C’est un ami. Il me laisse entailler ses arbres et il collabore bien avec nous. On s’échange beaucoup de services», dit le jeune entrepreneur.

Au total, M. Lefebvre compte entailler environ 220 érables, tous à la chaudière.

La Cabane à Tuque est ouverte depuis le 3 février et accueille le public pour la première fois. Les intéressés peuvent s’y rendre les vendredis, samedis et dimanches­­ jusqu’en avril 2017. Pour en savoir plus: lacabaneatuque.com.

Le menu

Entrée

  • Soupe aux pois
  • Pain baguette fumé

Menu principal

  • Tourtière au millet et légumes
  • Omelette aux légumes
  • Fèves au « pas de lard »
  • Patates rissolées
  • Ketchup maison
  • Choucroute
  • Sirop d’érable
  • Betteraves marinées

Desserts

  • Crêpes de sarrasin et épeautre servies avec de la compote de fruits
  • Gâteau d’automne
  • Tire sur la neige
  • Boisson au chaga (champignon) et réduit d’érable
 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.