/world/usa
Navigation

La mention de Trudeau par Trump est «exceptionnelle»

Un expert s’étonne des allusions au Canada choisies par le président américain

US-POLITICS-TRUMP-CONGRESS
Photo AFP Le président des États-Unis, Donald Trump, lors de son tout premier discours devant le Congrès américain, mardi soir.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | La mention de Justin Trudeau par le président Donald Trump dans son tout premier discours devant le Congrès américain, mardi soir, s’avère exceptionnelle.

«Le mot Canada est déjà revenu dans des discours comme celui-là, mais (pas) prendre la peine de nommer un premier ministre canadien personnellement et de parler d’une initiative touchant précisément le Canada et les États-Unis de façon exclusive», estime le chercheur associé à l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM, Rafael Jacob.

«Ni Bush ni Obama ne l’ont fait. C’est très surprenant», poursuit l’expert.

Lors d’un discours d’environ une heure devant les démocrates et les républicains de la Chambre des représentants et du Sénat, où il a parlé de ses politiques, le président Trump a vanté une initiative portant sur les femmes entrepreneures qu’il avait annoncée conjointement avec M. Trudeau à la Maison-Blanche le mois dernier.

Il s’agissait d’un des moments-clés de cette première visite officielle du premier ministre à Washington, à laquelle la fille du président, Ivanka Trump, qui a contribué à cette initiative, a participé en compagnie d’autres femmes entrepreneures.

«Avec l’aide du premier ministre Justin Trudeau, nous avons formé un conseil avec nos voisins du Canada pour aider à s’assurer que les femmes entrepreneures ont accès aux réseaux, aux marchés et au capital dont elles ont besoin pour démarrer leur entreprise et réaliser leurs rêves financiers», a affirmé le président américain, mardi.

Trudeau « très content »

Selon M. Jacob, cette mention est d’autant plus étonnante que la création de ce conseil est une initiative lancée par le gouvernement Trudeau, «spécifiquement conçue pour séduire l’administration Trump».

Questionné à ce sujet, mercredi, le premier ministre s’est dit «très content» de la mention du président dans son discours. «Ce partenariat, que nous avons entre le Canada et les États-Unis, m’est très cher et je suis très content qu’on soit en train de travailler concrètement là-dessus. Et que le président l’ait soulevé, c’est une bonne chose pour l’équité salariale, pour la cause des femmes, surtout à une semaine de la journée internationale de la femme mercredi prochain», a soutenu M. Trudeau.

Immigration

Cette allusion à M. Trump de la part d’un président davantage perçu comme nationaliste et isolationniste est en quelque sorte une «perche tendue vers d’autres pays comme le Canada», selon l’expert.

D’ailleurs, durant son discours, M. Trump a dit vouloir apporter des modifications en matière d’immigration, vantant le modèle canadien basé sur le «mérite».

M. Jacob explique que le système d’immigration américain est davantage basé sur les liens familiaux. «Alors c’est un système qui est beaucoup plus basé sur la réunification familiale, si on veut», dit-il.