/finance
Navigation

L'emploi va bien au Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’Institut de la statistique du Québec dévoile des résultats encourageants. La province enregistre une croissance de 36 000 emplois pour l’année 2016, une augmentation de 0,9%.

Il s'agit d'une hausse similaire à celle observée l'année précédente. La progression de l'emploi profite toutefois davantage aux femmes (+ 24 000) qu'aux hommes (+ 12 000). La hausse de l'emploi au Québec en 2016 se concentre chez les personnes de 55 ans et plus, comme c’est le cas depuis plusieurs années.

Statistique Canada, de son côté, dévoile chaque mois des chiffres sur l’emploi où on compare les données mensuelles. Dans le cas de l’Institut de la statistique du Québec, la comparaison est faite par rapport à l’année précédente. Ce qui peut lui permettre de «tirer des conclusions plus précises», selon l'organisme.

Le taux de chômage, quant à lui, a diminué d'un demi-point pour se fixer à 7,1% en 2016, soit le plus bas niveau depuis les 40 dernières années (1976).

Bonne nouvelle également, du côté des immigrants, le taux de chômage descend sous la barre des 10% pour la première fois depuis 2006 (depuis que les données sont disponibles).

Pourquoi est-ce une bonne nouvelle? Parce que, comme TVA Nouvelles vous l’apprenait récemment, Montréal est l'une des villes en Amérique du Nord où les immigrants s'intègrent le moins bien au marché du travail. C’est une étude qui avait été réalisée par l'Institut du Québec à ce sujet.

En moyenne, le taux de chômage chez les Montréalais ayant obtenu leur diplôme à l'étranger est de 12,5% contre 7% pour ceux qui ont un diplôme canadien.