/lifestyle/food
Navigation

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy
Photo Marie-Renée Grondin

Coup d'oeil sur cet article

Cinq ans après avoir ouvert un premier restaurant sur la rue de la Chevrotière à Québec, l’équipe du Jack Saloon inaugure un 4e établissement, cette fois dans la pyramide à Sainte-Foy.

«On s’est promenés. On a arpenté la 20 on a ouvert un restaurant dans le quartier DIX30 à Brossard, puis un autre à Trois-Rivières. Maintenant on refait la boucle avec l’ouverture d’un autre restaurant à Québec en plus de celui qui doit bientôt voir le jour à Laval», dit le chef fondateur David «Struggle» Boudreau.

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy
Photo Marie-Renée Grondin

Le jeune entrepreneur et ses associés voient grand et comptent étendre leurs tentacules ailleurs au Québec et même proposer leur concept au-delà des frontières de la province.

«On est toujours à la recherche d’opportunités. Je ne peux pas nommer d’endroits encore, mais ça s’en vient. S’il y a un besoin de festivités, d'opulence et de bonne nourriture, il y a un Jack qui va ouvrir c’est sûr, sûr, sûr! Sky is the limit

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy
Photo Marie-Renée Grondin

Le «concept festif» et la «cuisine éclatée trash-food de luxe» du Jack Saloon sont le fruit d’un travail réfléchi. Ne s’improvise pas restaurateur qui veut, estime M. Boudreau.

«On a toujours été l’underdog caché en arrière du Dagobert. Tranquillement pas vite on est sorti du lot. On a réussi, de par notre style, à se démarquer à la grandeur de la province. La restauration ce n’est pas un fonds de pension. C’est une histoire de passion avant tout. C’est un métier à part entière. Qui gère un restaurant peut gérer une ville ou un pays! C’est complexe. Plus les denrées augmentent, plus les marges diminuent. C’est pour ça qu’il faut arriver avec des concepts qui ont été pensés et réfléchis de toutes pièces», plaide-t-il.

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy
Photo Marie-Renée Grondin

La restauration, le «poumon de la ville»

Pour «la grande famille» du Jack Saloon, la restauration est vitale dans la Vieille Capitale et joue un rôle majeur dans le dynamisme de la région.

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy
Photo Marie-Renée Grondin

«Il faut qu’il y ait de l’entrepreneuriat, il faut qu’il y ait de nouveaux restaurants qui ouvrent, c’est l’économie. C’est le poumon de la ville. Plus il y a de  restaurants, de bars et de divertissement, plus la ville est vivante et dynamique, croit M. Boudreau. Malheureusement, ceux qui ferment c’est probablement parce qu’il y a eu quelque chose quelque part qui a accroché. Ceux qui restent c’est parce qu’ils sont passionnés pour vrai. Le jour où je ne serai plus passionné, je deviendrai cordonnier! Je ferai autre chose.»

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy
Photo Marie-Renée Grondin

«Soft opening»

Le Jack Saloon Sainte-Foy a ouvert ses portes sans tambour ni trompette la semaine dernière pour une période de rodage. L’ouverture officielle est prévue le 23 mars prochain.

Selon le copropriétaire et gérant, Jean-Nicolas Belleau, l’ouverture de ce nouveau Jack Saloon représente un investissement «dans les six chiffres» ainsi qu’une cinquantaine d’embauches.

L’établissement doublera sa superficie l’été grâce à une terrasse d’une centaine de places. 

[PHOTOS] C’est parti pour le Jack Saloon à Sainte-Foy
Photo Marie-Renée Grondin

Tout comme ce fût le cas avec les autres restaurants Jack Saloon, le look de l’établissement a été confié à Rübik Design.

«On fait beaucoup de recyclage. Ici tout est fait à partir de matériaux recyclés qu’on a pris à gauche et à droite. Donner une seconde vie, c’est quelque chose qui nous tient à coeur», conclut le chef fondateur.