/sports/ski
Navigation

Alex Harvey, champion du monde du 50 km

Alex Harvey, champion du monde du 50 km
Alain Bergeron

Coup d'oeil sur cet article

LAHTI |  Alex Harvey est champion du monde. Il a remporté la médaille d’or du 50 km en style libre dimanche en Finlande, certes l’épreuve la plus attendue au dernier jour des championnats mondiaux de ski de fond.

«C’est un rêve de ti-cul qui se réalise: champion du monde individuel. Au 50 km en plus», nous a résumé le skieur le plus le plus en vue du stade Lahti.

Alex Harvey, champion du monde du 50 km
Alain Bergeron

Manquait juste la magie

Dans une fin de course d’anthologie, le Québécois n’a même pas donné l’occasion au Russe Sergey Ustiugov de revenir sur lui, ni le Finlandais Matti Heikkinen et le Norvégien Martin Johnsrud Sundby. En traversant la ligne, le nouveau champion a pompé l’air de son poing droit avant de hurler sa joie sur la lentille de la caméra qui l’attendait pour projeter son image sur l’écran géant.

Harvey s’est comporté comme l’un des animateurs les plus obstinés de cette course du début à la fin. On l’a vu à l’avant-scène toute la journée.

«Je savais que j’étais en bonne forme depuis le début des championnats. Il manquait juste la magie. Je ne suis pas en meilleure forme aujourd’hui que je l’étais au 30 km (samedi dernier ou il a terminé cinquième). J’avais des skis aussi bons qu’aujourd’hui, mais c’est ça, la compétition. Parfois, le timing n’est pas toujours là. Aujourd’hui, je n’ai manqué aucune action», a commenté l’athlète de 28 ans.

Alex Harvey, champion du monde du 50 km
Alain Bergeron

Inégalable sauf par l’or aux JO 

Harvey a attendu au dernier jour des mondiaux pour poursuivre sur sa réussite d’un podium à chacune de ses quatre dernières participations. Médaillé d’or en 2011 en Norvège au sprint par équipe avec Devon Kershaw, il en avait obtenu une de bronze en 2013 en Italie (sprint individuel) avant de réussir un doublé d’argent (sprint ind.) et de bronze (skiathlon) en Suède il y a deux ans.

Cette consécration d’aujourd’hui rejoint également dans son palmarés sa victoire aux championnats mondiaux des moins de 23 ans, le 31 janvier 2011 en Estonie, lorsqu’il avait enlevé la poursuite de 30 km.

Maintenant, une seule autre récompense pourrait équivaloir à celle d’aujourd’hui, selon lui.

«Une médaille d’or olympique, ce serait la seule chose qui peut battre ça, mais c’est mieux qu’une médaille d’argent ou de bronze olympique, c’est sûr. Il y a certains sports dans lesquels des athlètes vont seulement aux Jeux olympiques. Nous, il n’y aura personne aux Olympiques qui n’était pas ici aujourd’hui. Cette médaille, je pense que ça va être dur à battre.»


1-Alex Harvey Canada, 1 h 46 m 28,9 s
2-Sergey Ustiugov, Russie, + 0,6 s
3-Matti Heikkinen, Finlande, + 1,4 s