/news/green
Navigation

20 000 trous sur la rivière Beaurivage

La vaste opération de forage était destinée à réduire les risques d’inondations lors des crues printanières

Une cinquantaine d’ouvriers ont arpenté le couvert de glace de la rivière Beaurivage, dimanche, à Lévis, et y ont foré près de 20 000 trous. L’objectif de l’opération était d’affaiblir la glace en prévision des crues printanières.
Photo Mathieu Bordage, chasseur de tempêtes Une cinquantaine d’ouvriers ont arpenté le couvert de glace de la rivière Beaurivage, dimanche, à Lévis, et y ont foré près de 20 000 trous. L’objectif de l’opération était d’affaiblir la glace en prévision des crues printanières.

Coup d'oeil sur cet article

La rivière Beaurivage a fait l’objet d’une vaste opération de forage, toute la journée de dimanche, afin de minimiser les risques d’embâcles et d’inondations majeurs en prévision de la crue printanière dans le secteur de Lévis.

Une cinquantaine d’ouvriers ont arpenté le couvert de glace de la rivière Beaurivage et y ont foré près de 20 000 trous. «Ce qui est primordial, c’est d’affaiblir la glace», mentionne d’entrée de jeu Chloé Alassimone, hydrologue chez Hydro Météo.

Chloé Alassimone<br> 
<i>Hydro Météo</i>
Photo Catherine Bouchard
Chloé Alassimone
Hydro Météo

Ce procédé dégage la rivière d’une certaine quantité de glace, ce qui aide à provoquer une érosion naturelle dans les zones problématiques de la rivière. Le procédé facilite également la fonte du couvert de glace et réduit le risque d’embâcle.

Inondations à prévenir

En 2014, les riverains qui habitent aux abords de la rivière Beaurivage ont vécu une inondation majeure. Depuis ce temps, le forage est employé comme moyen de prévention, chaque année, quelques semaines avant la crue des eaux.

Le procédé du forage avait eu lieu à la même période, en 2016. Cette année, la vague de «chaleur» qui a récemment eu lieu n’a pas été sans susciter des inquiétudes à la Ville de Lévis et chez les riverains. «Ce qui nous inquiétait, c’était le redoux des derniers temps. On a sécurisé les lieux samedi et on a procédé aujourd’hui (dimanche)», ajoute Nicole Rodrigue, porte-parole à la Ville de Lévis.

Une cinquantaine d’ouvriers ont arpenté le couvert de glace de la rivière Beaurivage, dimanche, à Lévis, et y ont foré près de 20 000 trous. L’objectif de l’opération était d’affaiblir la glace en prévision des crues printanières.
Photo Mathieu Bordage, chasseur de tempêtes

Nouvelle mesure

Par ailleurs, la Ville de Lévis procédera à l’annonce d’une nouvelle mesure de surveillance des rivières le 15 mars prochain. Le mercure anormalement doux ajouté à la pluie et survenu à la fin du mois de février a fait sortir la rivière Chaudière de son lit dans les secteurs de Beauceville et de Saint-Joseph, en Beauce. À Lévis, la rivière Rouge est également sortie de son lit récemment, forçant l’évacuation de plusieurs riverains.